42

Coup de gueulante!
Moutier, ville décharge

STOOOOOP! Attendez une minute avant de vociférer, hurler, brailler, beugler, crier et bramer! Laissez-nous quelques secondes avant de sortir les torches et les fourches et de prendre la direction de nos bureaux pour tout brûler et demander à ce qu’on vous livre l’odieux, l’infâme; celui qui a osé traiter Moutier, cette si belle ville qu’on aime tous tant, de décharge. Oui, attendez au moins qu’on vous explique pourquoi avant de vous enflammer! Car, s'il faut bien reconnaître une pointe de provocation quant au choix du titre de cet article, dans les faits, il n’a rien absolument rien en commun avec l’autre papier, titré «Moutier, ville cimetière», qui vous avait fait bondir du canapé, si ce n’est l’envie de se soulager en poussant une petite gueulante!

Par RM, le - Ed. 33

C’est propre non?

Alors chères lectrices et chers lecteurs du Petit Jurassien, en quoi notre belle cité prévôtoise est-elle une ville décharge me direz-vous? Bonne question…

Il faut bien reconnaître que notre service de voirie se donne toutes les peines du monde pour que nos rues restent resplendissantes tout au long de l’année, été comme hiver, que ce soit en plein centre ou dans les petites ruelles oubliées de tous.

D’ailleurs il n’est nullement ici question de critiquer le formidable travail de nos valeureux cantonniers. Au contraire puisqu‘on vous rappelle qu’on avait même passé une après-midi en leur compagnie pour vous faire découvrir l’envers du décor du camion-poubelle.

Alors quoi? Et bien en réalité ce n’est pas tant la ville de Moutier qui est en cause mais bel et bien ses gorges. 

Les gorges de la honte!

Etant un résident prévôtois qui travaille à Delémont, je suis amené à passer par cette route tous les jours. A force, je finis par plutôt bien connaître le chemin et il arrive que quelques fois, mes yeux se perdent une fraction de seconde sur le bas côté de la route. C’est là que j’ai vu pour la première fois, il y a de ça quelques mois, un tas d’ordures entreposé en toute illégalité juste un peu plus loin que l’ancienne scierie, presque à hauteur des traces de dinosaures, sur la gauche lorsqu’on descend en direction de Delémont.

Tout d’abord, confiant dans nos autorités et ce, bien que quelque peu scandalisé par ces pratiques dignes du Moyen-Age, je n’y ai pas prêté plus d’attention que cela, me disant que la voirie viendrait débarrasser ça dans les plus brefs délais. Mais qu’elle ne fut pas ma surprise de constater que les jours, les semaines, les mois passaient et que rien ne bougeait.

Décidant alors de prendre moi-même des mesures, je suis allé à la police pour signaler ce qui me semblait être un délit. Malheureusement, l’agente qui me reçu ne pu m’aider davantage, m’expliquant être au courant de la situation mais n’ayant aucun droit d’intervenir dans la mesure où l’endroit où sont entreposés les déchets est une propriété privée qui appartient aux CFF.

Il ne restait plus qu’à aller voir les CFF à la gare à Moutier pour leur signaler qu’un tas d’immondice était entreposé sur leur terrain et qu’il serait appréciable qu’ils fassent évacuer ces déchets au plus vite.

Mais là encore, ce fut une déception puisque la personne qui me reçut déclara également être au courant de la situation sans pour autant avoir l’air de vouloir prendre des mesures pour faire évacuer ces ordures, ni pour éviter que cela ne se reproduise à l’avenir d’ailleurs.

Retour à la case «décharge»!

Me voilà donc de retour à mon point de départ, devant continuer à subir ce spectacle abject tous les matins et tous les soirs. Mais au-delà de ça, c’est surtout l’image que ça donne de notre ville qui me dérange le plus.

Est-ce là le message que nous voulons faire passer aux nombreuses personnes de passage dans notre merveilleuse région?

Moutier: ville propre entre les deux panneaux de bienvenue. Pour le reste, faites ce que vous voulez!

Est-ce là aussi l’exemple que nous voulons donner aux plus jeunes? Eux qui bientôt, seront également garants de la propreté de cette région superbe et de la sauvegarde de cette nature sauvage et préservée.

Voulons-nous qu’ils pensent que les déchets de nos voisins ne concernent que nos voisins?

Sans vouloir tomber dans des réactions excessives, cette décharge sauvage placée juste au bord de la route principale n’est finalement que le reflet de l’image de tous les gens, comme moi, qui passent devant tous les jours et qui s’en foutent parce que ces déchets ne sont ni à eux, ni dans leurs jardins!

Rappelons-nous que vivre à Moutier, entre ces deux magnifiques gorges, au milieu de ces forêts, de ces rochers, de ces falaises et de ces rivières, ce n’est pas un droit, mais un privilège et qu’il est de notre devoir de faire en sorte de laisser les lieux comme on les a trouvés en arrivant!

En espérant que cet article décidera ces messieurs-dames des Chemins de Fer Fédéraux à aller passer un grand coup de balai sur leur propriété.

Mais n’oublions pas qu’à l’avenir c’est la responsabilité de tous de faire en sorte que ce genre de choses n’arrivent plus jamais!

Moutier, ville décharge? Non, la décharge est fermée pour cause de citoyens responsables!

 

NDLR

Il se peut que vous aussi, vous passiez devant le lieu de cette «décharge sauvage» et qu’ayant lu cet article auparavant, vous décidiez d’y jeter un œil, mais que vous n’y voyiez que du vide. Vous vous demanderez donc où sont passés ces fameux déchets et peut-être aussi, quelles sortes de substances stupéfiantes le rédacteur de cet article a pu prendre pour voir des ordures, là où il n’y a que du vide.

Et bien la vérité, c’est qu’entre le moment où la rédaction du P’tit Ju a décidé de publier un article sur ce sujet, le moment où j’ai moi-même mené ma petite enquête en allant rendre des visites à droite et à gauche et le moment où l’article fut rédigé, quelqu’un (probablement les CFF) s’est chargé de venir ramasser ces détritus.

Nous n’irons pas jusqu’à prétendre que notre «enquête» et toutes nos questions auraient quoique ce soit à voir avec ce brusque revirement de situation. Quoiqu’il en soit, nous sommes heureux de voir que la situation a été jugée suffisamment sérieuse pour que des mesures soient prises «rapidement».

Reste à savoir combien de temps cet endroit va rester propre. Le plus longtemps possible, c’est ce qu’on espère ! Mais ça, il n’en tient qu’à nous.

Restez vigilant!


Cet article a été vu 292 fois.

Moi qui croyait naïvement que cela ne pouvait pas arriver en Suisse !

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :