42

Boucher de campagne
Fumée à Grandval

Dans la belle région du Jura bernois, il est possible de trouver des produits frais, préparés dans une des plus vieilles bâtisses de Suisse, le banneret Wisard, datant de 1535 . Stéphane Oester se fait un honneur de respecter les vieilles traditions pour fumer sa viande, il ne jure que par un produit de qualité. Ce personnage sympathique vous dévoile un petit bout de son histoire et espère vous faire découvrir un monde de saveurs.

Par Chloé, le - Ed. 3

Un gamin prometteur

Stéphane Oester est un jeune garçon, il est blond aux yeux bleus et il rêve de devenir un jour fermier comme son père. Il aime beaucoup les animaux et découvre les joies de l’agriculture par un apprentissage. Pendant ce dernier, il développe un fort intérêt pour les viandes, et plus particulièrement pour un fumoir abandonné depuis de longues années. Banneret Wisard décide de remettre en fonction l’endroit et quelques années plus tard commence l’histoire de Stéphane Oester, boucher de campagne.

A l’ancienne

Le garçon est devenu un homme, il a des associés au travail, 3 bouchers et 2 manœuvres. Dans la vie, Esther sa femme et sa jolie petite fille, répondant au nom d’Emma, l’accompagnent et le soutiennent. Il désire plus que tout faire ses propres produits du terroir en partant de la naissance de son bétail jusqu’à la fin c’est à dire, saler, aromatiser et fumer la viande. Depuis 2007, il propose des produits naturels et sans aditifs, faits avec amour. Il est possible de commander des lots de viande sur le site www.lessaveurs.ch, saucisses et viande fumée sont disponibles sur www.boucherdecampagne.ch.

Noël au fumoir

Si vous voulez en savoir en plus sur ces délicats mets, et rencontrer le cerveau de cette entreprise, rendez-vous samedi 26 novembre à la maison du banneret Wisard dès 10 heures pour une journée noël au fumoir. Vous pourrez y trouver des idées de cadeaux de Noël, sous forme de lots et surtout goûter la choucroute garnie. Après un bon repas, vous aurez l’opportunité de découvrir, avec modération, les délicieuses spécialités de la maison; saucisses au cumin, jambon à l’os, saucisson et lard.

Une dernière question a été posée. «Stéphane, si vous aviez gagné énormément d’argent avant ce projet, auriez-vous fait les choses différemment?» Sa réponse a été courte et simple «non, je n’aurais absolument rien changé.» Une personne entière, qui fait ce qu’elle aime, une belle leçon de vie.

Crédits photos © Stéphane Geiser


Cet article a été vu 2505 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :