42

L'Aller-Retour
Raimeux: par Monts et pur Porc

Les vacances c’est fini, on r’enfile ses chaussures de marche, on r’ssort son sac à dos, son Camelbak® et le Sportusal! C’est parti pour le premier aller-retour de cette rentrée!

Par GH, le - Ed. 38

Point de départ/arrivée: Le Poulailler, Corcelles
Kilomètres: 15.40 km
Gain altitude: 827 m
Temps de marche: 5h environ
Calories dépensées: 1’338 kcal
Itinéraire: «Moutier, Le Gore Virat, Raimeux de Crémines, Le Signal, Raimeux de Belprahon, retour par les Plateformes»
Difficulté: Moyen

 

L’Aller

Pour cet Aller-Retour nous vous emmenons du côté du Raimeux, en passant par le Gore Virat! Trop connu me direz vous et bien peut-être pas pour tout le monde. Votre serviteur ici présent, ayant arpenté durant son enfance les versants du Graitery plutôt que ceux du Raimeux (ou de la Montagne de Moutier) était très content de découvrir ce parcours connu de tous.

Trêve de bavardages, c’est parti on y va! Donc, départ de Moutier, en train, direction Corcelles. Oui enfin ça c’est si tout se passe bien (et vous savez que ça ne se passe jamais comme prévu au Ptit Ju)… les valeureux marcheurs du jour étant encore un peu à l’heure des vacances ont loupé leur train (ça commence bien), du coup ils se sont rabattus sur la voiture, mais on vous jure qu’on voulait y aller en train! Bref, les trains au départ de Moutier c’est toutes les heures à ’54.  

Donc, descends du train à Corcelles (si t’as pris le train, hein!) et diriges toi vers le dépôt Cédric Minder Carrelage (trait blanc sur le plan), tu vois où? Le long de la route principale, entre Crémines et Corcelles, sur la gauche en montant, on l’appelle aussi «Le Poulailler» pour les initiés (CàP). 

Juste après le dépôt, traverse le petit pont (gare toi là si t’es en voiture) et continue ton chemin sur quelques centaines de mètres sur la charrière de Crémines. 

Après quelques minutes de montée (un peu raide pour une mise en jambe du dimanche matin) et dans un léger virage à droite tu verras une barrière à vache et un chemin qui part dans les «champs», ouais c’est pas vraiment un champ mais c’est pas vraiment un chemin non plus donc… bref tu tournes à droite et tu continues ta marche dans l’herbe, en bordure de forêt. 

Les connaisseurs doivent se dire: «mais pourquoi ils passent par là? Il y a bien plus court!». Ben c’est qu’on nous a souvent parlé d’une petite cabane qui se cache quelque part dans le coin. Une petite construction qui s’appuie contre le rocher, à l’abri des regards, seuls les habitués des lieux connaissent le chemin pour y aller, paraît-il.

Et comme au Petit Jurassien on est curieux, un informateur nous a gentiment indiqué par où passer…et quelle belle surprise. Cette jolie petite cabane bien équipée (table, banc, tabourets, cheminée, grille pour faire rôtir ton cervelas,…) n’est finalement pas si difficile d’accès. Si on regarde bien on peut même distinguer un léger chemin dans la forêt qui y mène. A l’intérieur de «La Roche» il y a également un livre d’or mis à disposition et dans lequel les randonneurs y ont laissé trace de leur passage. Ce n’est pas une halte obligatoire dans cet itinéraire, mais vivement conseillé vu le charme de l’endroit.

Pour reprendre ta marche, reviens sur tes pas, ressors de la forêt et reprends le chemin jusqu’au lieu dit des «Trois Tilleuls» – une obscure légende impliquant des sorcières se réfère à ce lieu mais malheureusement nous n’avons plus été capable de nous en souvenir donc si toi, lecteur, tu la connais, on est preneur!

Ensuite c’est facile, suivre le chemin en contrebas qui se dessine et qui entre dans les bois pour arriver au départ du sentier du Gore Virat. Ce magnifique chemin réaménagé en 2013 est certes raide et long, mais qu’est ce qu’il est beau! Tu trouveras tout le long dudit chemin des panneaux didactiques signés la «Confrérie St Hubert du Grand-Val» sur la faune et la flore locale, très instructif. 

A mi-parcours un nouveau pont a été inauguré (2013) mais tu peux toujours emprunter l’ancien qui conduit à une jolie cascade qui tombe dans une marmite assez grande pour t’y baigner par temps (très) chaud. 

Continue ton ascension jusqu’au sommet, jusqu’à la sortie de la forêt. Là tu arrives dans un champ, qu’il faudra longer sur la gauche pour arriver au moment tant attendu: la pause de midi!! Oh allez, on sait très bien que c’est ce que tu attends depuis que tu as lassé tes chaussures ce matin, le petit su-sucre qui te fait avancer. Et bien en ce dimanche moite de fin d’été nous nous sommes arrêtés au Restaurant du Raimeux, chez les Rohrer. 

Nous avons été reçu par la charmante maîtresse des lieux, Karin, qui nous a proposé 3 menus à la carte ce dimanche midi-là: côtelette ou tranche de porc ou steak de porc (de la ferme), accompagné d’une salade mêlée (du jardin), de petits légumes (du jardin aussi) et de röstis maison (du jardin?). On s’est laissé tenté par la côtelette (pour votre serviteur) et par les tranches. Et bien nous n’avons pas été déçu!!

On ne peut que vous conseiller ce charmant restaurant de montagne où on se sent comme à la maison et où on y mange comme à la maison aussi! La salade et la délicieuse viande nous on laissé un petit goût de reviens-y.

Pour nous donner le courage nécessaire au départ, nous avons clos ce repas par un petit pousse-café (faites votre choix parmi plus de cinq sortes de café – loutz, tracteur, maison, Karin, madame,…)!

P.S: Si l’envie te prend d’aller te sustenter chez Karin, n’oublie pas de prendre de l’argent, car les cartes ne sont pas acceptées en ces lieux.

Le Retour

Pars du restaurant, traverse la route en direction du chalet St-George, passe sur le côté de ce dernier en suivant le chemin pédestre indiqué. Direction «Sur le Golat». 

Après quelques minutes de marche à travers champs tu arrives sur la crête, d’où une magnifique vue sur la vallée de Delémont s’offre à toi. De là, tu peux longer la crête sur la gauche et après quelques centaines de mètres, tu apercevras au loin le Signal. Cette tour de béton qui nous paraissait si immense étant petit et qui ne l’est finalement pas tant que ça! Tu peux y monter (si tu n’es pas trop large d’épaules) et par temps dégagé tu peux apercevoir les Alpes et même la France de l’autre côté. Une fois la vue admirée, redescends de ton perchoir et dirige toi en direction du club Montagne Jura/Chalet des Amis de la Nature, le chemin pédestre passe derrière ce dernier et commence sa descente sur Moutier.

Rien de particulier sur cette partie-là du chemin, il suffit de suivre les indications «Moutier» jusqu’au départ du chemin des Plateformes. Là, 2 plateformes s’éparpillent sur la descente depuis lesquelles tu auras une vue splendide sur la Prévôté et ses Gorges. Tu termineras ta marche au moment où tu sortiras de la forêt pour retrouver la civilisation, le bitume et la gare quelques centaines de mètres en dessous.

Et bien voilà, nous arrivons à la fin de cet aller-retour. Certains dirons qu’il n’était pas très original, d’autres découvrirons peut-être cette marche et certains coins. En tout cas au Petit Jurassien on a beaucoup aimé ce petit décrassage de la rentrée. 

Sur ces belles et bonnes paroles nous te souhaitons une belle randonnée. Et à bientôt pour de nouvelles aventures!


Cet article a été vu 179 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :