42

Coup d’gueule
Moutier, ville cimetière

Le weekend passé, la dernière (ou presque) discothèque de la ville de Moutier fermait ses portes. Une bien triste nouvelle qui implique qu’il ne sera bientôt plus possible de s’amuser jusqu’au bout de la nuit dans notre belle région; à moins finalement de terminer dans un de nos fabuleux «pinces-cul» ou dans un rocher des gorges. De quoi détendre la jeunesse du coin, c’est sûr.

Par LCDL, le - Ed. 26

Plus rien pour sortir, c’était le cas depuis un moment déjà, la faute, entre autre, à nos autorités qui mettent des bâtons dans les roues des commerçants et autres motivés. C’est simplement un exemple de plus qui démontre que notre ravissante Prévôté s’use, s’essouffle et s’étouffe pour devenir, petit à petit, une cité déchue qui n’a plus rien à offrir à sa population. Et lorsqu’on pose la question, on nous répond que ce n’est n’est pas bien grave, y a bien assez pour ces jeunes!

Merci

Une réponse si pathétique. Surtout lorsqu’au final, on ne parle pas uniquement de faire la fête, mais bien d’un tout qui rend une ville agréable à habiter, à vivre. Du coup, ça ne concerne plus seulement la jeunesse, mais bien tout le peuple prévôtois. Mais c’est tellement plus important de savoir si l’on est jurassien ou bernois, de laisser mourir cette ville par prétexte économique, de laisser fuir les gens alors que l’on aurait beaucoup à offrir. Merci donc à vous, dirigeants de notre région, pour:

  • Cette magnifique piscine qu’il faut déserter bien trop tôt alors que le soleil est encore haut dans le ciel
  • Cette très belle fête de la musique qui permet de découvrir les différents talents de la région
  • Ces fabuleux chemins pédestres qu’on ne trouve même plus tellement ils sont bien entretenus
  • Tous ces trials. C’est bon, on a fait le tour! Moutier capitale du…
  • Les foires du vendredi lorsque personne n’a congé
  • Ce skate park que l’on demande depuis 25 ans. Un pro-skateur prévôtois, ce n’est pas encore pour demain
  • Ce superbe parc de l’église, il fait tellement bon y lire un livre et voir ses enfants jouer dans le bac à sable
  • Cette piste de promenade qui nous permet d’arpenter notre vallée pittoresque, à pied, à vélo ou en poussette. Ne cherchez pas, elle n’existe pas
  • Ces parcomètres et ces gentils employé(e)s de Martigny qui viennent nous verbaliser (spécialement le samedi, jour des courses)
  • Toutes ces opportunités de formations professionnelles
  • Tous ces petits artisans et commerçants qui peinent à survivre, oui ok, les grandes surfaces ont fait le «ménage», mais sympa de constater que les autorités se battent pour promouvoir et montrer l’exemple… 
  • Cette place de sport trop courte pour être homologuée et y organiser des concours d’athlétisme
  • Toutes ces délicieuses pizzerias
  • Les horaires intelligents des services publics
  • Cette déchetterie pratique et centralisée qui ouvre, encore une fois, de manière intelligente, faite pour et pensée par des vieux
  • Les nombreuses et on ne peut plus sympathiques apparitions du maire. Un exemple parmi tant d’autres: c’est tellement gentil de ne pas être venu serrer la main des participants du concours de soupe l’automne passé, bien plus intéressant de poser et donner quelques coups de louche. C’est bien, cela rapproche du peuple
  • Cet incroyable marché régional hebdomadaire où il fait bon venir acheter les produits des paysans et cultivateurs du coin
  • L’avenir prospère et dynamique réservé au Forum de l’Arc, halle d’expositions et de loisirs bien évidemment
  • La surprenante, mais non moins inexistante, mise en valeur des découvertes archéologiques du centre-ville
  • Cette crèche démantelée, déchirée qui réduit ses services sous pression politique. Très motivant pour faire des bébés
  • Cette Socièt-Halle gracieusement mise à disposition mais impraticable, inutilisable et si vide parce que c’est trop compliqué d’y organiser quelque chose
  • Cette constante impression, lorsqu’on se promène à Moutier, de faire partie du tournage d’un épisode de The Walking Dead
  • Cette gigantesque offre culturelle, à ne plus savoir quoi faire le samedi soir
  • Cette capacité à innover dans le mauvais sens
  • Ces 30 dernières années d’inactivités.

 Certes, la liste n’est pas exhaustive. Chères  lectrices et chers lecteurs, faites-vous plaisir!

Moutier, ville cimetière où il fait bon venir mourir plutôt que vivre. Heureusement qu’il reste encore quelques acharnés qui continuent à se battre pour organiser, dynamiser et fêter au nom de la Prévôté. Un grand merci à vous, qui vient du cœur cette fois.


Cet article a été vu 7295 fois.
Jean-Pierre dit :

A 10 000 les langues se délient?

JLO dit :

Autant de vues et plus personne pour réagir. Cherchez l’erreur…

Paul dit :

Et oui, Moutier n’est plus ce qu’elle n’a jamais été…

Maxime Zuber, maire dit :

Laissons parler les autorités du canton de Berne.

Bernhard Pulver, conseiller d’Etat (Les Verts) « (…) j’ai en moi l’image d’une commune et d’une communauté actives, cultivées, formées, revendicatives, tout simplement vivantes » (février 2014).

Christoph Neuhaus, président du gouvernement (UDC) : « Je salue le dynamisme de la ville de Moutier et l’engagement de ses autorités » (mars 2014).

Union du commerce et de l’Industrie du canton de Berne : « Il faut souligner l’excellente organisation des autorités de Moutier auxquelles nous attribuons la note maximale (…) Rapidement atteignables, immédiatement disponibles, elles ont élaboré un modèle de développement économique explicite (…) le Conseil municipal mène une politique concrète et volontariste en matière de développement économique » (mai 2012).

Ces éloges s’adressent non pas au maire mais à tous mes collègues qui abattent un travail remarquable au service de la collectivité : Marcel Winistoerfer (culture, sports, jeunesse), Irma Hirschi (écoles, formation), Marc Tobler (nature, environnement, énergie), Pascal Eschmann (économie, commerce, urbanisme), Pierre Corfu (électricité, eau), Jean-Jacques Clémençon (sécurité, ordre public), Silvia Rubin (finances), Dominique Baillif (travaux publics, bâtiments). Nous sommes à votre service, n’hésitez pas à nous contacter : 0324941111.

Jacques dit :

Quel équilibriste notre cher Maxime, roi ad eternam (!+?=???) de la prévôté. Digne des meilleurs spectacles du cirque du Soleil. Un illusionniste n’aurait pas fait mieux. Ni vu ni connu, je retourne ma veste… toujours du bon côté!

Maxime Zuber, maire dit :

Je remercie les auteurs de cet article de m’avoir rejoint pour l’apéro et pour un échange de vues amical, positif et constructif. Nous nous sommes engagés à poursuivre la discussion avec un objectif commun : faire en sorte que Moutier ait l’image, non pas que lui donnent ceux qui la dénigrent, mais celle, plus enviable, de ceux qui l’aiment.

Avec la reprise de la librairie Point-Virgule, le nouveau marché, une animation musicale, il y a avait foule au centre ville samedi. Un bémol toutefois : la météo qui n’était pas exactement au beau-fixe. Mais ça, c’est à cause du maire et de la Question jurassienne…

Merci à tous ceux qui par leur participation au débat contribuent au rayonnement de Moutier vers l’extérieur mais surtout dans le cœur des Prévôtois.

Mik dit :

Certes, cet article est un peu exagéré mais le fond est malheusement terriblement vrai. Je ne sais pas vraiment ce que fait notre maire mais il est claire qu’il semble bien plus se battre pour cette question jurassienne que pour la vie de Moutier (les crèches sont pleines ou elles ne mettent pas en confiances, les places de jeux sont à l’abandon..).c’est désolant!

Stéphane Froidevaux dit :

Quoiqu’il en soit un énooorme MERCI à tout le monde pour le succès de cette première édition du marché hebdomadaire en vieille ville de Moutier. Tous les arguments qui sont ici énoncés ont effectivement été empiriquement éprouvés dans la recette de ce matin:

Faites revenir à feu doux une émulsion d’organisateurs motivés et galvanisés par des autorités qui permettent l’événement et le soutiennent. Sortir du four les amuses-gueules. Dressez ces derniers au nez des chalands, curieux et candides, qui se sont levés comme un seul homme pour soutenir la tambouille. Saupoudrez de sympathie, de sourires, de jeux, d’excellents produits et d’un excellent groupe de musique manouche. Après quelques minutes passées à partager dans la cocotte désormais chaude, il apparaîtra qu’une grosse envie de tirer tous ensemble du même côté de la corde gratinera de part et d’autre.

Une noisette d’originalité, des kilocalories de partages et de convivialité, une incommensurable envie de bien faire et une commune considération de son coin de pays ajouteront de l’onctuosité et du piment à la convivialité du repas… Et pour que ce moment ne retombe pas comme un soufflé au fromage, rendez-vous samedi prochain (et celui d’après et d’après et d’après et ainsi de suite) à la même heure et au même endroit.

LaPom dit :

Effectivement, c’est aux prévôtois de jouer le jeu, mais je ne sais pas si le jeune préférera plutôt un club de musique qui ferme ses portes à 5 h qu’à 3 h (oui je sais, on va me dire: à mon époque, …). Les mœurs ont changés, dans notre région on sort d’abord au pub jusqu’à 2 h, puis il nous reste 1 h pour aller danser, et oui, c’est comme ça. Mais peu importe, puisqu’il y a une offre plus tentante chez le voisin, il serait alors idiot ne pas y aller. Mais pourquoi alors chez nos cousins biennois (qui sont également du canton de Berne) peuvent obtenir les autorisations pour prolonger leurs nuits? Bonne question!

C’est effectivement au même prévôtois d’aller s’acheter sa télé ou son jean’s à Moutier. Mais pourquoi alors préfère-t-il aller ailleurs? Quel est le problème? Est-ce vraiment la faute aux prévôtois, sûrement oui un petit peu. Y-a-t-il suffisamment d’offres, est-ce une question financière, ou pratique? Est-ce que peut-être le commerçant devrait changer sa manière de communiquer, et proposer différemment les choses? Et si il ne le fait pas, pourquoi donc? Y a-t-il une raison? Beaucoup de questions et très peu de réponses… Mais peut-être est-ce tout simplement une fatalité et qu’on ne pourra rien y faire. Dans tous les cas il me semble important de se poser la question: est-ce que ma ville va bien? puis-je faire mieux? et pour l’avenir de mes enfants? Faut pas rêver, ailleurs les débats sont également ouverts, avec d’autres problèmes sûrement, mais au moins ils en parlent. Et je crois que c’est la base de toute bonne relation, le dialogue! Mais c’est peut-être aux parents de montrer l’exemple aux enfants, comme aux autorités pour leurs citoyens.

Réponse à Bertrand: je crois que si le journal publie ses articles anonymement c’est surtout pour éviter des lynchages publics, comme certaines personnes l’ont fait avec cette article-ci. Je trouve ce comportent lâche également. Non? Et si le Petit Jurassien obligeait à s’identifier, il n’y aurait jamais eu ce débat. Au contraire, les gens prennent peur quand on sait que d’autres cherchent à savoir qui sont ces gens. Surtout quand on sait ce qui se passe après!

Nicolas von Muhlenen Carrel dit :

Abonné enthousiaste du Petit Ju dès sa création, je suis toutefois, complètement d’accord avec Bertrand. Cet « article » est de toute petite cuvée.
Car l’impulsion de départ à ce coup de gueule signé par LCDL -trop premier degré et populiste à souhait- est causé par la fermeture d’une boîte de nuit privée, fusse la dernière de la cité (pour l’instant). Cet événement est de peu d’importance (hormis pour son tenancier et sa clientèle) en regard de toute la richesse de l’offre associative, culturelle, commerciale et d’infrastructures, etc… que le Petit Ju ne cesse d’explorer avec son regard décalé.
Ouvrir un débat sur l’attractivité générale de la Ville sur cette base-là est sinistre. Elle se révèle être complètement à l’envers de la dynamique constructive et motivante que nous proposait le P’tit Ju jusque-là.
Longue vie au P’tit Ju, critique, curieux et provocateur, mais innovateur et progressiste bordel !

Robert dit :

John Kennedy a dit : « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous mais ce que vous pouvez faire pour votre pays » ! Il fut assassiné par Lee Harvey Oswald. Cela ne s’invente pas. Les amateurs de musique me comprendront !

Mathias Vallat dit :

Je vais parler des bistrots, les autres domaines n’étant pas trop mon rayon.
En dix ans, on ne peut que constater que l’ambiance de la ville n’a pas évolué dans le bon sens. Il suffit de sortir un samedi soir, c’est juste la misère. Cependant, on ne peut pas en imputer la faute aux autorités.
Les premiers fautifs sont ceux qui préfèrent aller faire leurs courses à Bienne et boire des verres à Delémont. J’en connais plein, et ces gens me disent : « Moi je sors à Delémont, car Moutier c’est mort. ». Alors c’est sûr que si tout le monde se dit ça, on ne va pas remplir les établissements locaux…
C’est à la population de fournir un petit effort.

Blaise dit :

La rédaction fait référence au Schnapou pour justifier l’anonymat de ses auteurs. Le Petit Jurassien, journal carnavalesque. Un peu léger.

Iwe dit :

Super trouvaille cette vidéo!

Joyce Chiche dit :

Si je peux répondre au dernier commentaire de la rédaction, je comprends le fait que l’article soit écrit dans le sens à avoir des réactions,, ce fût le cas , bravo à l’auteur si son but étati de faire réagir c’est fait, je comprends aussi le fait que vous disiez que les prévotois ont des questions, je vois aussi avec mes yeux , que les commentaires sont d’une part dans le sens des propos de cette article et d’un autre pas, Vous parlez de démocratie d’accord mais elle ne va pas que dans un sens , donc nous donnent aussi le droit de réponses, , quand à la fermeture de certains grands magasins, je sais pas si je dis juste , mais me semble que j’ai pas vu beaucoup d’habitant faire piquet devant ce dit magasin. Mais là je prends mes précautions, peut-être que je ne sais pas tout,
En fait je voulais vous dire aussi que je lis vos articles et que je les commente pas , si une fois je crois si ma mémoire est bonne , mais je sais pas si c’est mieux que je vous lisent ou que je vous le fasse savoir, Je crois que le mieux c’est encore la liberté du lecteur …. En fait pour faire vivre la ville samedi je vais allez au cinoche et je vais essayer si mon porte -monnaie non extensible me le permet un tour au marché sans promesses…

Philippe Watten dit :

Bon, rendez-vous à 11:00 samedi matin pour une bagarre générale devant l’hôtel de ville, genre village gaulois (là en haut en Bretagne), et pis après, on se tape chacun un sanglier, hein. Et n’oublions pas de ficeller et bâillonner le Vaquin à la fontaine pour éviter tout dérangement auditif pendant le festin. Maxime, une cervoise…

La rédaction dit :

M. Zuber, en réponse à votre commentaire, samedi matin nous serons au marché de la vieille ville et nous nous y croiserons peut-être. Mais il serait plus judicieux, à note avis, d’orienter une discussion sérieuse ailleurs que dans un bar à la «va-vite». Nous vous proposons de nous rencontrer, ainsi que finalement tous les artisans et commerçants de la ville, voir même toutes les personnes dynamiques et entreprenantes, afin de faire le point sur ce qui se passe dans cette cité. Et pourquoi pas?

Cet article a finalement permis d’ouvrir le débat (c’était l’idée). Fondées ou non il y a certaines critiques qui affichent clairement un malaise. L’économie va-t-elle réellement bien dans notre région? Nos enfants ont-ils vraiment un avenir? Où et comment pouvons-nous obtenir toutes ces informations. Les prévôtois cherchent des réponses, cet article l’a prouvé très clairement.

Cependant nous trouvons tristes et malheureux certains comportements à la suite de cette publication. N’avons-nous pas le droit, en tant que contribuables et citoyens suisses, d’afficher clairement ce qui nous plaît ou non dans notre ville? Les médias ainsi que la pensée du peuple vont-ils être contrôlés comme à Cuba ou en Corée du Nord dès que quelque chose ne convient pas? Nous pensons donc qu’il serait préférable de se rencontrer de manière intelligente, au vue des réactions de certains individus.

La personne qui a écrit cet article ne mérite pas un lynchage public, nous sommes une démocratie et Le Petit Jurassien a volontairement souhaité publier cet article, qui a déclenché la discussion et qui démontre encore une fois qu’une Table-Ronde-Publique-Et-Interactive serait peut-être nécessaire entre les différents acteurs de cette ville.

Depuis 3 ans et ceci chaque mois, notre webzine fait de la promotion pour Moutier (un petit tour dans nos archives: http://www.lepetitjurassien.ch/article), c’est dire comme on l’aime… mais jamais on aura eu autant de partage et de répondant qu’aujourd’hui (enfin, ou dommage peut-être). Et pour ceux qui souhaitent que nous affichions les noms des auteurs, demander au Schnapou si ils feraient de même.

Maxime Zuber, maire dit :

TRES VOLONTIERS ! Le maire est à disposition du public et personne n’est venu frapper à ma porte pour dialoguer au sujet de l’animation de la ville. Lorsque la Braderie était appelée à disparaître faute de bonnes volontés à même de reprendre l’organisation, le Conseil municipal a dû lancer un appel aux volontaires. Aucun des commentateurs qui portent un regard négatif sur le travail des autorités ne s’est annoncé à l’époque. Mais ils sont tous venus s’y amuser. Et tant mieux ! Idem pour la fête de la vieille ville, etc… Je suis convaincu que Moutier, sa population et surtout sa jeunesse ont un potentiel énorme. Je suis sûr que bien des choses peuvent être améliorées. Je suis aussi parfaitement conscient que le travail des élus (tous partis confondus !) est souvent méconnu (à preuve, nous consacrons au maximun une demi-séance par année à la Question jurassienne). Il est parfaitement légitime que des critiques s’expriment même si elles ne sont pas totalement justifiées. Il est également fondamental que chacun puisse exprimer librement son opinion, même sur le ton de la provocation. Que la contribution des autorités soient mésestimée, peu importe, c’est dans l’ordre des choses. Ce qui me chagrine, c’est qu’on qualifie de « cimetière culturel » une ville animée par des centaines de bénévoles actifs au Centre culturel, dans nos musées, au Pantographe, à Stand’été, au Centre de jeunesse, au sein du commerce local, dans nos associations, clubs, institutions, etc. Eux ne méritent pas cela ! Je leur dis ici un grand MERCI !

Puissent ces échanges et les quelques regrettables excès dont ils ont été empreints, illustrer la vitalité démocratique de cette ville que nous aimons tous tant à notre manière. J’attends donc votre contact avec enthousiasme !

Manu dit :

Ayant toujours été contre le populisme, j’ai du mal à comprendre la démarche de la rédaction. Merci tout de même pour les articles d’habitude excellents et variés qui démontrent la richesse des gens de notre région et l’engagement conséquent de nombre d’entre eux pour la collectivité. C’est promis, je ne demanderai pas le remboursement de ma cotisation 🙂

Paolo Roethlisberger dit :

Réfléchissez comme en 80′ ou 90′. La voiture coûtait chère, le train également, on se retrouvait le soir au terrain de foot, ou au terrain de basket. On faisait des soirées chez des amis ou à la montagne. Je suis plus partisan pour un événement style FESTIVAL qui marque un moment inoubliable que de traîner sous le bar à 5h00 du mat chaque week-end ! Faute à nous politiciens ? D’une certaine façon oui ! Car on se déchire par descendance à savoir qui est Bernois et qui est jurassien on oubliant que derrière nous une ville périt. Pourquoi toujours opter à changer ce qui a fonctionné dans le passé? Ce bâtiment (ancienne Petermann) n’a jamais eu de boites qui ont durées dans le temps. Rappelez-vous, le Help, l’Alcatraz, la Suite et tant d’autres qui ont aussi essayé de franchir le temps dans le bâtiment vers la caserne des pompiers… et pourtant… Le jour ou la politique entre Gauche et Droite à Moutier, cesseront de se tirer dans les pattes, alors la ville renaîtra. Merci à ceux qui organise quelques fois des événements. (À part la fête jurassienne, qui à dépasser les limites cette année par le vol des panneaux des communes.) Je suis Prévôtois et espère vraiment que des organisations comme le Pantographe dureront dans le temps. Bonne semaine à tous.

Raph dit :

En tout cas, cet article est un joli coup de pub (bon ou mauvais) pour le Ptit Ju. Je pense qu’il n’y a jamais eu autant de lecteurs… j’imagine que c’était le but : écrire un article stupide pour énerver et choquer les gens pour qu’ils viennent lire (et partager sur FB). C’est censé être du journalisme ?

Rick Lafesse dit :

Triste texte, même s’il contient un brin de vérité.

Ce qui se passe à Moutier est la faute aux Prévôtois et non à leurs représentants politiques. Sinon quoi ? Maxime Zuber est prié de laisser ses chaussures de marathon au placard pour reprendre une discothèque ? Pascal Eschmann ouvrir une succursale Manor et Marcelle Forster un magasin de boutons ? Soyons sérieux, l’économie privée doit rester privée. Et les Prévôtois éviter de dépenser systématiquement leur salaire à Bienne, Delémont ou Audincourt.

Pensez-y au moment d’acheter votre future paire de skis, sans quoi Nomi-Sports sera le prochain sur la liste…

Claudia Dubacher Froidevaux dit :

C’est clair qu’il n’y a plus de discothèque dans le sens stricte du terme mais je trouve que le prochain article pourrait s’arrêter sur les nombreuses occasions « alternatives » organisées pour se retrouver. Moutier bouge, c’est sûr. Et comme dit le panto, il faut y aller quand il y a quelque chose !!!!

Lyli dit :

Je suis pas d’accord avec vous Claudia. Moutier coule, l article du petit jurassien est vraiment génial. Une vrai zone moutier. De plus en plus de sal bande de jeunes, entre les alcoolos et les drogués qui traîne à l église, les pinces cul et les prostituées Ben je suis dégouté et pour ce qui est du pento faut déjà aimer ce qui s y fait.

fast dit :

Je suis un trentenaire (et des poussières, mais ça on s’en fou) et je pense que l’auteur aussi… En effet, notre génération qui a connu le GCR, le Knockout, le Caméléon, etc.. a connu de belles années qui se sont un peu terminées en queue de poisson (presque d’avril). Je pense, comme l’auteur certainement, que ces associations ont manqué de soutien à cette période. Ce fût le cas, par exemple du KO festival où les subventions communales de comblaient même pas les frais de location de la societ’halle… Le drame est qu’à l’époque, il y avait des jeunes motivés, des idées, des talents mais un soucis politique au niveau du dicastère qui gère la culture (c’est mon avis..). J’ai d’ailleurs aussi quitté Moutier avec un sentiment amer à ce moment là.
Par contre, je trouve injuste que ce coup de gueule s’adresse aux autorités actuelles. Elles ont changé, elles héritent comme nous des conséquences d’une politique culturelle austère aux programmes alternatifs d’il y a quelques années. Actuellement, je suis persuadé que ça s’est inversé… Le responsable de ce dicastère est quelqu’un d’impliqué, intéressé et proche de la jeunesse qui a d’ailleurs su sortir (pas seul on est d’accord) le pantographe d’une mort annoncée et qui se rend aux soirées comme celles de Festivernal. Qui peut en dire autant?
Justement, maintenant que les feus seraient au vert au niveau politique, la jeunesse préfère consommer du club lounge et des paillettes… la population boude les implications locales et tout le monde s’étonne.
Bref, pour conclure j’encouragerais juste les prévotois d’aller aux événements qui s’organisent encore (oui le marché par exemple) et d’encourager, aider ceux qui le font. Cela aura certainement plus d’effet pour dynamiser cette ville que te taper sur les mauvaises personnes.

Panto dit :

Le Pantographe officie depuis 2006
110 événements en 2013 plus de 300 artistes
moyenne de public : 10 personnes dont 2 Prévôtois

Mais on baisse pas les bras !!!!

jeudi 10 et vendredi 11 avril 20h30
« GREENWOMAN » de Malcolm Braff
(jazz/électro/CH)
générales publiques

samedi 12 avril 21:00
PRESSION (Heavy Punk oï/JU)
GWERE IA (Rapcore/F)
HORLA (Fusion Rock Rap/GE) !

samedi 19 avril 18:00
SWISS CETACEAN SOCIETY
MARK KELLY (Groove/Hip Hop/Reggae/UK
CH)

http://WWW.PANTOGRAPHE.CH

Italo Chittano dit :

Suis d’accord avec Enzo Dell’Anna et Alain Piquerez. On a de la chance d’avoir une piscine, un tennis, une patinoire, une salle de spectacles, une place de sports, terrains de foot et j’en passe… Tout ça dans une ville de 8’000 habitants ! en France il en faut 100’000 pour avoir les mêmes installations. Quant à la dernière disco, il me semble que les jeunes ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. S’ils fréquentaient les établissements plutôt que ceux de l’extérieur, ces boîtes tourneraient !!! Comme le Help à mon époque 😉

Julie dit :

Hé Marc, c’est drôle, tu ne dis rien sur le vent, les courants thermiques, la crèche, les parapentistes, etc… Pendant que tu y es, pourquoi tu dis pas qu’à Moutier, il pleut toujours, il y a du brouillard, impossible de voler, pas de crèche pour les gosses, etc… En Bretagne aussi, y a des plaignous comme toi. Tu sais ce que de Kersauson disait d’eux : En Bretagne, il ne pleut que sur les cons. A Moutier aussi et toi t’es fin trempe ! Allez reprends tes gouttes

Stéphane Froidevaux dit :

Cet article tombe à pic! Tous au marché du samedi matin après demain en vieille ville! En plus il y aura de la très bonne musique vous pourrez y chanter la bouche pleine de bonnes choses de la région!

Lyli dit :

Oui moutier c est devenu vraiment une ville ou il ne fait plus bon vivre et comme a dit morane montavon Ben j ai décidé de quitter moutier. Depuis cette politique ou monsieur le maire s intéresse plus au jura qu à sa ville même les dr on pris position et c est bien triste. Moutier me dégoûte. Et je suis bien mieux ou je suis. Si monsieur le maire aime tellement son jura qu il déménage…… Cette politique a complètement pourri moutier.

sda dit :

Et bien moi je disais justement à ma fille de dix ans, samedi passé en traversant la ville à 20h,que Moutier a bien changé. Nous avons croisé trois personnes.Et je lui expliquais que 20ans en arrière,je sortais le soir (même en semaine) il y avait du monde partout. Je lui montrais également où se trouvaient de nombreux magasins(comme notre placette qui nous semblait si grande à l époque) notre cinéma.Comme il fallait se faufiler le samedi soir pour traverser les pubs pour commander un verre et les « soirées folles » au centre de jeunes , au help et AU CAMELEON (endroit super sympa que notre steph et son épouse ont su rendre agréable en y mettant toute son energie , encore merci).
Mais si les autorités ont un rôle à jouer, en lisant certains commentaires, je constate que ce ne sont pas les seules!!
Beaucoup de prévotois ont le « don » de se lamenter et crier haut et fort qu’il ne se passe jamais rien ici, et curieusement, ce sont souvent les mêmes qui ne se déplacent pas quand il y a quelque chose ou qui se plaignent encore pour ceci ou cela….si au lieu de se lancer en pleine tronche la responsabilité,chacun utilise l energie à parler dans le vide pour essayer de faire des choses concrètes, peut-être ce serait plus « constructif »

Dell'Anna enzo dit :

J’ai lu et relu l’article et certains commentaires
Mais … Je n’ai pas reconnu ma ville …beaucoup de similitudes mais c’est pas vraiment ça je nai pas vus mon Moutier… Peut-être s’agit il d’un Moutier d’une autre dimention ?

POUR QU’IL Y AI AUTANT DE CHOSES A CRITIQUER IL FAUT BIEN QU’IL Y AI DES CHOSES … Donc a Moutier il y as une offre, bien sur ce n’est pas Paris Londres ou New York il n’y as pas de lac ni de tour de Pise
Mais il s’est organisé des événements spectaculaires que bien des villes nous envient
A Moutier il y as la Nature, des infrastructures, certes perfectibles, des clubs et associations et…des habitants
Alors que tous les mécontents se retrousse les manches.
Il y as de la place pour entreprendre

La rédaction dit :

Ca va faire bientôt 3 ans que le Petit Jurassien publie chaque mois, et très rarement on vous vois partager ou commenter nos articles. On secoue le cocotier et là ça réagit. Finalement, cet article a bien fait son travail, voir même plus que ça: que les critiques soient positives ou négatives, au moins les discussions sont ouvertes… voilà enfin un bel outil de travail pour les autorités qui peuvent peut-être se rendre compte de la température qu’affiche leur ville et aussi une belle réponse à tous les citoyens prévôtois qui oublient que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs si on y met un peu du sien. Il est temps de communiquer tous ensemble et de tirer à la même corde. Cet article a été publié dans ce sens, pour faire réagir et ne pas laisser mourir notre ville qu’on aime tant. Merci à vous tous pour votre réaction, cela prouve bien que nous sommes tous attachés à la Prévôté… Mais par ailleurs, on vous invite tout de même à lire les autres articles de cette édition 26 (et surtout d’en parler tout autant).

Morane Montavon dit :

Quelle bonne idée pour faire avancer cette ville de prendre des antidépresseurs ou de partir!
Et toi pivrot simpa j’espère que tu as déjà créé un événement pour parler de la sorte et de juger quelqu’un que tu ne connais pas!

Maxime Zuber, maire dit :

J’invite tous ceux auxquels, vu ma distraction, je n’aurais pas serré la main, tous ceux qui ne m’ont pas vu faire mon jogging aussi après les élections, tous ceux qui ont des propositions à faire aux autorités (bien que nous ne soyons pas des G.O), tous ceux qui par leur présence positive et constructive sont prêts à faire vivre Moutier, je les invite toutes et tous à faire un tour en vieille ville samedi matin pour relancer le marché prévôtois. Dès 11h00, j’offre un verre à l’Ours à ceux qui sont prêts à débattre de l’animation de notre belle ville. Ce sera l’occasion de donner un coup de pouce au commerce locale et aux établissements publics. Je compte en particulier sur la présence de l’auteur de l’article qui a eu le grand mérite d’ouvrir le débat. Je me réjouis de vous rencontrer. Bien à vous !

Bertrand Zahno dit :

Cet article est le pire depuis la bénéfique existance du Petit Jurassien. J’aimerais connaître son auteur pour avoir un entretien franc et entre quatre yeux.
Et de la part de la rédaction, de grâce excluez l’anonymat, uniquement utile aux lâches.

Jonathan dit :

S’ils ne passaient pas leurs temps à s’octroyer des passes droits ou autre postes intéressant entre (collègues) Moutier avencerai bien plus et n’en serai pas là, et oui. Pour cité un certain délégué au développement économique qui nous sort des maquettes de bâtiments avec comme slogan Moutier 2030, il devrait plutôt s’inquiéter de Moutier 2014. De toute façon en 2030 il sera à la retraite voir six pieds sous terre et en attendant il est gracieusement payer. Il n’y qu’a regarder ce beau bâtiment administratif flembant neuf avec une école du Clos qui tombe en ruine à côté.

Jonathan dit :

Avec un maire que l’on voie faire son jogging le long de la rue Industrielle juste avant les votations et le reste du temps faire l’autruche cela ne risque pas de changer.

Alain Piquerez dit :

Ha ben ouais c’est forcément toujours la faute des autorités et du méchant Maire.
Et les Prévotois dans tout ça ?

On a la chance d’avoir un cinéma avec un équipe de bénévole motivé et une programmation de qualité et pourtant chaque fois que j’y vais il y a moins de 15 personnes, les gens préfèrent aller à Bienne Delémont ou Audincourt…
La societ’halle n’est pas fonctionnelle ? Tout à fait d’accord mais on oublie que le premier projet de societ’halle bien mieux conçu avait été refusé en votation par les Prévotois car trop cher.

La halle polysport n’est pas fonctionnelle ? Idem, c’est le peuple qui a refusé un projet bien mieux adapté lors d’une votation.

Le marché où l’on peut acheter des produit locaux est justement snobé par la Prévotois, y’a facilement 100 plus des gens à la Coop qu’en vieille ville le samedi matin.

Fest’hivernal et la fête de la jeunesse tente de faire bouger Moutier par des programmations musicales de qualité et pourtant on y croise que très peu de Prévotois.

Le musée d’art offre de magnifique exposition d’art et pourtant personne ou presque ne s’y rend.
Le commerce local crève et pourtant les rares fois que je vais à Bienne j’y croise plus de Prévotois que je n’en croise qu’en vieille ville de Moutier le samedi.

La piscine tombe en ruine ? Un projet de rénovation a, il y a une petite dizaine d’année, été refusé par le peuple en votation. Les incapables de l’hôtel de vile ont concocté un magnifique projet de rénovation des vestiaires et buvette. Ce projet sera soumis au peuple, j’ai hâte de voir le taux de participation au vote et le pourcentage de non qui sortira des urnes.

Cet automne il y a les élections municipales à Moutier, j’espère que l’auteur de l’article se présentera et sera élu. Il verra que tout n’est pas si simple !

Fabien dit :

Très juste cette ville devient triste, on a tout pour la faire vivre, juste du sang neuf, et arrêter sur la question Jura ou Berne on veux vivre et profiter de notre ville et que nos enfants puissent profiter de ce que nous avons à offrir et pas les voir partir

Sergio dit :

@robert,il n’y a pas que le prix de l’alcool qui compte. C’est peut-être aussi la pauvreté de l’offre culturelle nocturne qui pousse les jeunes à aller voir ailleurs… ( mis à part le pantho 🙂 )

Joyce Chiche dit :

Pour être franche en le lisant cette article j’ai d’abord regardé la date pour savoir si c’était un poisson d’avril, mais non c’était bien noté à ma grande stupeur le 2 avril,2014 , Et une fois ma lanterne éclairée, je me suis demandé la chose suivante elle est où l’équité dans cette article,? C’est vrai que les coups de gueule c’est bien , ça soulage soit, mais après quoi? Montrer et pointer du doigts ce qui cloche , ce qui ne va pas ; Ok pourquoi pas, mais dans quel but au final …Et puis signaler un manque de présence et une poignée de main du maire , bah je sais pas , il avait peut-être d’autres obligations ailleurs. Je dirais presque avec ironie que sa sent la fin d’un mandat, et là on commence joyeusement à taper sur le clou, alors que pendant des lustres , personne n’a ouvert sa bouche, , je sais pas si j’ai tort ou raison de le voir ainsi, mais à force , Moi personnellement je veux bien entendre crier aux loups, mais c’est pas suffisant, ensuite faut avancer des actes pour les changements qui s’imposent, , Alors c’est quoi la suite.?

Robert dit :

De toute façon il n’y a pas besoin de disco à Moutier, tout les week end les jeunes préfèrent sortir à Zurich Bienne Neuch et ailleurs.. Ils préfèrent dépenser 18.- pour un Baby à Bienne que 8.- à Moutier.. Alors fermez la et dépenser votre pognon à Moutier! Ici c’est Moutier!!!

kouka dit :

arrêtons de se plaindre….je dirai juste pour ceux qui râle, MAIS QUI BOUGE LEUR CUL…. c est peut-être à cause d’eux que c est la merde pas tous.OK, il y a des beugs niveau communal j’aimerai les voir faire le boulot qu ils font. Si vous êtes tellement intelligents alors Go j’attends, fête de la musique par exemple qui est motivé.

Nicolas dit :

Moi j’aime bien venir à Moutier mais je dois reconnaître que les Prevotois sont toujours en train de se plaindre alors qu’ils ont la chance de vivre dans une ville jeune et dynamique ! Ils sont un peu comme des gosses gâtés ! On s’fout de leur gueule à cause de cela. Mais le rédacteur de l’article est vraiment un spécimen du genre !

Marina dit :

Et si on voyait le positif? Moutier, petite ville de 8000habitants possède une superbe piscine, des magnifiques promenades, des restaurants super bons a prix abordables, une braderie, des bars sympas, certes l’offre des discothèques est pauvre mais cette ville est a 15 mn de delemont!
Ouvrez vous, voyez le positif!
C’est triste pour un journal qui rappelle toujours ce qu’il se passe a Moutier de dénigrer autant cette ville.
J’ai du regarder si l’article n’avait pas été posté hier et
Que c’était un poisson d’avril!
C’est une toute petite ville!!!!
Comparez ce qui est comparable, comparez la aux villes ayant le même nombre d’habitants et
Vous verrez qu’on a vraiment pas a se plaindre.
De plus, tous, avec vos esprits dénonciateurs eh bien sachez que les seuls a qui on peut en vouloir que des
Commerces et bars ferment.,, ce sont les prévotois eux mêmes, et ni les autorités, ni la
Question jurassienne.

Laurent dit :

Je ne comprend pas le rapport entre la fermeture de cette discothèque et nos politiciens? Est ce que l’auteur de cet article va faire son marché le samedi matin à moutier, est ce qu’il fréquentait régulièrement le giardinio, la suite ou le momo’s? Tout le monde va chercher mieux ou moins cher ailleur, et ensuite ils viennent pleurer parce qu’il n’y a plus rien à moutier. Tout le monde critique tout les gens qui entreprennent quelque chose à moutier, et ce sont les mêmes qui se plaignent qu’il n’y a plus rien à moutier.

Baltazar dit :

Et encore une chose @Spino ! Je ne sais pas si vous avez les mêmes dons de lecture que moi, mais moi, en fin d’article je vois noté:

« Heureusement qu’il reste encore quelques acharnés qui continuent à se battre pour organiser, dynamiser et fêter au nom de la Prévôté. Un grand merci à vous, qui vient du cœur cette fois. »

Ne devriez-vous pas vous sentir visé par cette ultime phrase, vous qui, par votre présence et vos activités tout au long de l’année, êtes de ceux qui font bouger la ville ?

Sophie dit :

Je trouve l article parfait ! Moutier deviens une ville fantôme…! C dommage… Laisser un peux les jeunes reprendre la relève question animations. Demander au propriétaire de redonner un coup de jeune aux appartements et surtout arêter de mettre des bâtons dans les roues a chaque nouvelle personne qui essais d entreprendre qqch pour donner vie a cette ville !!!! Si tous le monde mettais un Px du siens sa pourrait revenir une ville vraiment sympathique.

Baltazar dit :

Tous ces gens qui protègent les autorités becs et ongles et qui mettent la faute sur les seuls Prévôtois me font doucement sourire. Tout est bien plus complexe que ça. Évidemment, chacun a sa part de responsabilité. N’empêche qu’il y a beaucoup de vérités dans cet article.

La principale faute des autorités, c’est qu’elles divisent les gens. En ne regardant que vers le Jura depuis des décennies, elles lassent ceux qui se sentent Prévôtois avant tout, c’est-à-dire une grande majorité des gens, qui sentent un malaise dans cette ville. Le seul fait de savoir que les autorités ne sont ni neutres, ni impartiales, c’en est déjà trop.

Et vous savez, une bonne partie de ceux qui relayent cet article parce qu’il leur parle, ce sont des gens qui s’impliquent dans la ville, qui se sont investis pour la ville: ils parlent en connaissance de cause !

C’est comme dans toute entreprise: le chef doit rassembler, au lieu de diviser. Et ça devrait commencer par la MOINDRE des choses, à savoir une neutralité sur la QJ et montrer qu’elle se préoccupe (vraiment) des Prévôtois parce qu’ils sont Prévôtois, qu’ils soient de gauche, de droite, pro-Ju, pro-Be, pro-Moutier, pro-Je-m’-en-fous, etc.

Spino dit :

Vous oubliez juste que vous avez dans votre ville le Pantographe avec plus de 100 événements culturels par année. Vous êtes juste incapable de connaître ce qui se passe dans votre propre cité. C’est désolant… http://www.pantographe.ch

Pierre-Alain dit :

On habite dans la région la plus riche du monde, dans le pays le plus riche de cette région la plus riche, dans une ville magnifique… Et cela ne suffit pas. Des petits bourges ont besoin de distractions pour s’éclater ! C’est minable !

Pivrot sympa dit :

Faut être grand maintenant mon p’tit, faut pas attendre que les autorités te mettent sur le pot pour faire ton caca. C’est pas un coup de gueule, ce sont les jérémiades d’un paumé, les caprices d’un bébé gâté, les siclées d’un ado attardé, les pleurnicheries d’un assisté. Les autorités, c’est comme la police, moins on les voit mieux on se porte. Alors arrête de chouiner, de chialer et viens boire un bon coup chez l’Régis pour te remonter le moral. Ou alors tire-toi à Reconvilier !

Yann dit :

ça fais mal d’ouvrir les yeux… mais c’est la vérité.Si il y avait de l’offre les gens resterais.

Melchior dit :

Il faudra aussi pousser votre coup de gueule contre la population prevotoise, qui ne va plus dans ses bars et ses discothèques, qui ne va pas au marché du samedi matin, qui n’allait plus a la placette, etc, etc…. Si toute ces choses ferment, c’est parce que les prevotois ne les font pas vivre, et ça nos politiques n’y peuvent rien, on ne peut s’en prendre qu’à nous même.

Maxime Zuber, maire dit :

J’invite tous ceux auxquels, vu ma distraction, je n’aurais pas serré la main, tous ceux qui ne m’ont pas vu faire mon jogging aussi après les élections, tous ceux qui ont des propositions à faire aux autorités (bien que nous ne soyons pas des G.O), tous ceux qui par leur présence positive et constructive sont prêts à faire vivre Moutier, je les invite toutes et tous à faire un tour en vieille ville samedi matin pour relancer le marché prévôtois. Dès 11h00, j’offre un verre à l’Ours à ceux qui sont prêts à débattre de l’animation de notre belle ville. Ce sera l’occasion de donner un coup de pouce au commerce locale et aux établissements publics. Je compte en particulier sur la présence de l’auteur de l’article qui a eu le grand mérite d’ouvrir le débat. Je me réjouis de vous rencontrer. Bien à vous !

Un habitant du desert culturel de Delémont (à chacun le sien!) dit :

La dernière boîte a fermée? Grand bien lui en fasse! Je préfère encore un « pince-cul » que l’electro de m.. qu’on nous sert un peu partout.. Rock n’roll!!

Corine dit :

Bien dit !

Julien Lachat dit :

Il te faut acheter des antidépresseurs ou alors aller habiter ailleurs, par exemple à Bienne. Les Prévôtois sont les champions du monde de la déprime. C’est pas avec des énergumènes comme toi qu’on va égayer la ville !

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :