42

Le film à voir... Ou pas!
JAHOUSE ou la Maison des Plaisirs

Pas de blockbuster ni de film d’auteur à rallonge pour cette édition. Le Petit Jurassien a rencontré la Jahouse Collective, une bande de potes qui vient de sortir son premier film. Malgré les accents exotiques de ce doux nom, la Jahouse ne plane pas dans les mers du sud mais dans nos montagnes. Composée de Lucas Howald, Colin Bélet, Stoyan Paratte, Didier Brischoux, Armel Strässle, Johan Hollmuller et Igor Wandfluh, la Jahouse n’a pas la prétention de se faire passer pour la descendance spirituelle de Haïle Selassié. Leur truc à eux c’est le ski et le snowboard freestyle. Partis depuis quelques années à Laax dans les alpes grisonnes pour parfaire leurs gammes, les 7 potes tous issus de la région jurassienne ont sorti début septembre leur premier film, SKONS.

Par SM, le - Ed. 39

SKONS, c’est tout et c’est rien à la fois. SKONS, c’est la passion, le moyen plus que le but. SKONS, c’est le résumé d’un film d’une vingtaine de minutes, le résumé d’une longue saison de ski de 7 jurassiens exilés aux Grisons. SKONS c’est la Jahouse Collective, le fruit d’une passion, le freestyle.

Tout a commencé lors de la saison d’hiver 2011/2012. C’est l’histoire d’une bande de potes qui prend un appartement à Nendaz en Valais afin de profiter de leur passion; sauter des kicks et se taper des barres de métal. Comme l’arc jurassien c’est pas top niveau enneigement et infrastructure, c’est tout naturellement que les 7 ont posé leurs valises dans les Alpes. Ce qui les unit, c’est la passion, le sentiment de liberté et le plaisir de rider. Nendaz c’est sympa, mais rapidement le snowpark limité de la station valaisanne freine leurs ardeurs et leur progression. Dès la saison suivante, c’est dans un des meilleurs snowparks d’Europe qu’ils s’installent. Leur Mecque sera Laax, lieux de pèlerinage annuel pour jeunes hommes en quête d’élévation spirituelle. Le temps d’une saison de ski, les 7 s’élèvent dans les airs et se nourrissent de plaisir. Le temps d’un hiver, les 7 partagent leur temps entre ride et bouffe. Passés maitres en art du Chill, ils ont également profité de ce moteur qu’est le plaisir pour arriver à un niveau plus que correct. Sans grande prétention, les 7 Welschs de Laax filment leurs tricks et se mettent à diffuser quelques vidéos sur des sites spécialisés. Néanmoins, tout se fait naturellement; sans se fixer d’objectifs précis, les 7 augmentent leur niveau tant en vidéo qu’en ride. Afin de pouvoir donner se donner un nom et un visage, les 7 sages se retranchent derrière la Jahouse Collective. Les échos se montrent positifs et une idée germe dans la tête du biennois du collectif, Johan. Passionné de vidéo, ce dernier se voit bien réaliser un premier film. Ce projet aboutira en 2015 avec SKONS.

SKONS est un film où le fil rouge est le plaisir. En une vingtaine de minutes, le film nous révèle le quotidien de la Jahouse. Sans réel scénario, le film s’est construit gentiment au cours de la saison 2014/2015. Pur produit fait-maison, les riders se sont improvisés cadreur. Comme le relève Johan, directeur du film, «filmer demande un réel investissement, notamment au niveau du temps. Au départ, tous les riders n’étaient pas motivés, mais au fur et à mesure de la saison, devant la qualité grandissante des images, tous les potes se sont ralliés derrière l’idée». En plus de nous montrer leurs talents culinaires, le film nous révèle les différents aspects que comporte le ski ou le snowboard freestyle. Freeride, street, snowpark ou big-air, les 7 riders, malgré le domaine de prédilection de chacun, se montrent polyvalents. Leur but n’est d’ailleurs pas la course à la performance. Johan l’avoue: «Aucun de nous ne pourra probablement vivre du ski ou du snowboard, on ne recherche pas la performance pure mais plutôt la créativité et la liberté».

Si l’essentiel du film a été tourné dans la station de Laax, quelques scènes ont néanmoins été tournées dans l’arc jurassien. C’est le cas des scènes dites «street» ( comprendre: skier et/ou snowboarder à l’aide du mobilier urbain). Certaines de ces scènes ont ainsi été filmées à Tramelan et Chaux de Fonds. «L’hiver prochain, nous retournerons probablement filmer quelques séquences dans la région, cela tient à coeur de certains riders» relève Johan. Malgré ces quelques escapades hors des terres grisonnes, le film reste (trop?) centré sur Laax et son fantastique Snowpark. «Alors que l’on peut profiter des meilleurs infrastructures européennes, on ne voit pas trop pourquoi on devrait aller voir ailleurs, on ne pourrait sûrement être que déçus» conclut Johan.

Malgré les heures de rushs sur les disques durs externes, le montage n’a commencé qu’après la saison. Durant l’été, c’est Johan qui s’est occupé du montage, tout en respectant l’avis et l’opinion de chacun. Au final, il ne reste qu’une vingtaine de minutes. Un film destiné à être présenté au public, mais avant tout destiné aux riders eux-mêmes. Le directeur du film avoue volontiers que c’est excitant de tenir un DVD dans les mains, un souvenir matériel pour immortaliser des souvenirs. Ce projet est donc avant tout personnel. Le but n’était pas de prendre exemple ou de vouloir régater face aux superproductions, mais de proposer leur propre vision de leur passion. Partagé sur le net à travers des sites spécialisés, SKONS a reçu un bon accueil. Néanmoins, Johan relève qu’il est difficile de se démarquer. «Le Freeski est une discipline en pleine expansion, des dizaines de vidéos sortent chaque jour. Le meilleur moyen de gagner en visibilité reste toujours le bouche à oreille, les contacts».

La Jahouse Collective ne voit néanmoins pas son film comme une finalité ou un aboutissement, mais plutôt comme une étape. Le collectif compte en remettre une couche cet hiver, avec cette fois, un concept plus précis. Fidèles à eux-mêmes, ils ne sont pas encore prêts à écrire un scénario où à mettre de côté le plaisir. «Rien que de fixer un concept nous permettra de nous mettre en valeur, et de gagner en crédibilité et qualité sans perdre notre esprit» assure Johan. Le directeur confie n’avoir eu qu’un seul regret au sujet de Skons, «ne pas y avoir mis plus de conneries».

Vous pouvez retrouver toutes les vidéos de la Jahouse ici ou les suivre sur Facebook 


Cet article a été vu 270 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :