42

Reportage de l'autre côté du Graitery
Nos voisins du Röstigraben

Aujourd'hui à Moutier de nombreux suisses alémaniques y travaillent, y habitent et y vivent. Nous avons souhaité les rencontrer afin de les connaître un peu mieux et surtout de savoir ce qu'ils pensent de nous et de notre région.

Par Jan & Christa, le - Ed. 26

Jan

(qui a eu le courage de traduire lui-même pour le français)

Mi Name isch Jan, i chume ursprünglech us Rüti b/B (Angeri Sitte vom Bärg ☺) und bi 30 Johr aut. Nach dr Schueu hani e Usbiudig aus Outomechaniker in Büre a/A agfange und 2003 erfougrich beändet. Nachhär hani mi mehreri Johr auf d’Margge Porsche spezialisiert und e Witerbiudig zum Chundedienscht Berater gmacht, glichzytig hani dank em ne Arbeitskolleg vo Lausanne mini französisch Kentniss chönne verbessere. Nachere längere Chrankheit im Johr 2009 hani mi derzue entschlosse e nöii Heruseforderig i dr ETA SA a ds näh.

Im Novämber 2011 hani de mini nöii Arbeitssteu aus Dischponänt in Gränche agfange, nach ere Umstrukturierig i üsere Abteilig bini de aus Produktionsplaner tätig gsi und ha im Juni 2013 bereits nach Moutier gwächslet. Ehrlech gseit bini scho mitere gwüsse Vorstellig was mi hie a mim nöie Arbeitsplatz erwartet uf Moutier cho, denn wiä bestimmt umgekehrt ou gits tatsächlech gwüssi Vorurteil gägäüber üsne beide Mentälitäte.

Jedoch isch mir mit jederä nöie Erfahrig woni gmacht ha klar worde, das es tatsächlech nur Vorurteil si und d’Realität angers usgseht. Was mir immer im Chopf blibe isch, isch das sech einigi Lüt dänke das hie hingerem Bärg d’Zyt sig blibe stoh, was villech ou i gwüssne Fäu ma stimme. Jedoch heissts nid dass das schlächt mues si, denn ig finge es si grad die Sache und Wärt wo i dere modärne Wäut si verlore gange, wo hie in Moutier erhaute blibe si.

Exakt das isch es woni a Moutier sehr schetze, no genauer gseit isches mit welere Ehrlechkeit und Offeheit mir die Lüt hie begägne, mit dere Higab für gueti Produkt die Lüt hie tagtäglech schaffe und natürlech wie unvergässlech die Fescht hie wäge dere agnähme gmeinschaftleche Atmosfäre si gsi. Ou hani bis Hüt nie gmerkt dases hie e Röschtigrabe söu gä, was aber villech mit däm zämmehanget das i mi meh mit dr wäusche Mentalität cha identifiziere aus angeri. I derä churze Zyt woni jetz hie schaffe hani doch bereits einigi neui Fründschafte chönne schliesse und i hoffe es wärde nid die letschte si, ou hoffi das die vorhär vo mir erwähnte Wärt hie no ganz lang erhaute blibe, denn äs si grad die wo ds Gsicht vo dere Region usmache und genau deshaub isch mir ou die Region meh und meh as Härz gwachse.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Je m’appelle Jan, je suis d’origine de Rüti b/B (Autre cote de la montagne ☺) et j’ai 30 ans. Après l’école principale j’ai commencé l’apprentissage chez un garage a Büren a/A et j’ai la bien terminé au 2003. Ensuite j’ai me spécialisé plusieurs années sur la marque Porsche et j’ai fait mon diplôme conseilleur client, pendant ce temps j’ai eu l’occasion de affiner mon propre français en travaillent avec un copain de Lausanne.

D’après une maladie longue terme à l’année 2009 j’ai décidé pour moi-même de reprendre un nouveau défi ailleurs un garage. Au novembre 2011 j’ai commencé mon nouveau profession comme Disponent chez ETA SA d’après une restructuration du département je suis devenu Planificateur de la production et j’ai changé à Moutier déjà au Juin 2013.

Franchement je dois dire que j’ai déjà eu une certaine imagination de ça qui me attendra à ma nouvelle lieu de travail, donc comme de toute façon au contraire aussi, nous avons plusieurs préjuges de nôtres mentalités. Mais avec jaque expérience que j’ai fait entre temps je découvre de plus en plus qu’il agit que des préjuges et que la réalité est différemment. Ça qui est me rester dans la tête c’est que certaines personnes pensent que derrière la montagne le temps à s’arrêté depuis longtemps et probablement dans certaines cas c’est vrai. Par contre ça ne veut surement pas dire que c’est une désavantage parce que moi je pense ce sont ces choses et ces valeurs qu’on a de plus en plus perdu sur ce monde moderne mais qui sont conservé ici à Moutier. C’est exactement ça que j’aime bien à Moutier, plus précisé c’est cette ouverture d’esprit et sincérité que j’ai pu retrouver au gens, avec cette ardeur que les gens travaillent pour créer leur produits et finalement ces inoubliables fêtes en raison de ce communauté très agréable. Je n’ai aussi pas retrouve un «Röstigraben» mais ça pourrais être à cause mon même ouverture d’esprit.

Dans ce court terme ou je travaille ici j’ai déjà pu contracter certaines excellentes amitiés et j’espère que ce sera pas du tout les dernières et j’espère aussi que ces valeurs avant dit veut tiendra très longtemps parce ’que ce sont surtout celles qui dessinent la face de ce région et de ce raison ce région est devenu plus proche de ma cœur.

Christa

Mi Name isch Crista, 34gi, gebore u ufgwachse in Grenche. Nach mire Usbildig als Damecoiffeuse ha i verschiedeni Bereiche ir  Bruefswelt usprobiert, bis i vor ca 3 Jahr ir ETA SA in Grenchen, als Disponäntin, glandet bi.  Uf dr Suechi nach wieder nöie Useforderige het mi dr Weg nach Moutier verschlage.

Am Afang bi i  sehr i mini Arbeit, als Disponäntin, vertieft gsi u ha Moutier als Stadt ne so wahr gno. Trotz einige Unterschiede, schätzi hüt d Herzlichkeit, d Leideschaft zur Arbeti  (wo i bim erst Idruck ne ha gha 😉 ) u d Offeheit vo de Welsche, sehr. So isch s mir au immer wohler hie worde.

I ha scho chli französisch chöne, u i denke das het fest ghulfe, dass i so schnell ufgno u akzeptiert bi worde (obwohl ja ganz viel au chli dütsch chönte, grins). Es het immer wieder, gits hüt no, Missverständis , will die Dütschi Sprach chli herter isch, aber mir hei das mit Humor gno.

Jetzt bi i fast es Jahr da. I schaffe gern hie u ha d Mentalität vo de Welsche d schätze glehrt- dr Unterschied isch da, das macht aber gar nüt. Hüt lache mir übere Röstigrabe u lere Dütsch und/oder Französisch zäme.

I freue mi uf witeri lustigi Jahr hie in Moutier.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Je m’appelle Christa, j’ai 34 ans, je suis né et j’ai grandi à Grange. Après mon apprentissage en tant que coiffeuse pour dames, j’ai fait mes expériences dans de nombreux domaines différents que le monde professionnel a à proposer. Jusqu’au jour où j’ai commencé en tant que logisticienne chez ETA. À la recherche de nouveaux défis, mon chemin m’a mené à Moutier.

Au commencement, on m’a simplement donné pour mission d’appuyer le département par mon travail. J’étais totalement plongée dans mes tâches, car après bientôt 2,5 ans que je travaillais chez ETA, je voulais donner pleine satisfaction à ma fonction.

L’expression cordiale, franche et passionnée de mes collègues au travail me motivait et je me sentais toujours plus à l’aise. Comme je savais déjà un peu le français, je pense que cela a contribué à ma rapide intégration. Bien qu’il y a eu parfois des malentendus, étant donné que le ton employé par les suisse-allemand peut paraitre un peu plus sévère pour les suisse-romands. Nous le prenions toutefois avec humour.

Cela fait bientôt un an que je suis ici. J’aime beaucoup travailler à Moutier et apprécie la mentalité des Romands/Welsch ;-), ceci, bien que la différence de tempérament se fasse ressentir, cela ne fait rien.

Il nous arrive de faire des plaisanteries sur le Röstigraben, mais nous apprenons ensembles le français et/ou l’allemand.

Je me réjouis pour davantage belles années ici.


Cet article a été vu 2455 fois.
Enzo Dell'Anna dit :

A copier coller dans l’article coup de gueule,

Samï dit :

Et pourquoi donc M. Dell’Anna?

sandy dit :

Très chouette !

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :