42

La Caricature du mois
«Vas-y! Supprime-moi ce commentaire!»

Ou le difficile exercice de l’autorité… du moins sur un groupe Facebook. Le nombre de groupe ou pages facebook dépend de ton implication dans ce réseau «social». Pour ma part, c’est-à-dire le rédacteur connu sous l’abréviation LDP (si tu cherches à savoir qui se cache là-derrière, demande à une certaine M.Z. qui pratique la délation) j’en compte une petite quinzaine. A chaque groupe son thème, ses membres et … [musique dramatique] ses admins ! Voici donc un petit tour d’horizon des groupes qui me sont proposés.

Par LDP, le - Ed. 40

«Vide-tout [censure pour garder l’anonymat] (bébé, enfant, adulte, ménage…)»

Comment!? Vide-tout […] -> bébé […]? Si toi aussi tu as eu un petit frisson en lisant une première fois ce titre, dit le dans les commentaires. Sinon je me rendrai à Bellelay avant que ça ne ferme. La thématique est sympathique, on retrouve un esprit de troc assez convivial. La mosaïque des photos de profils est relativement hétérogène: De la bouteille de Desperado sur fond de barbu noiraud, des parapentistes et des centaines de photos-toutes-choues-avec-son-amoureux-ou-bébé… Tout compte fait, ce n’est pas si hétérogène.

Pas de règlement aux premiers abords. Ceci est d’ailleurs précisé dans la description: «Pour commencer aucune règle ne sera établie…tant que les échanges et les propos resteront polis». D’accord, soit, si les gens jouent le jeu cela peut fonctionner. Donc, l’auteur de ce groupe propose une plateforme d’échanges avec plus ou moins de réussites, difficile d’être objectif. En parcourant les quelques cinquante dernières publications, la majorité des commentaires étaient des «up» (il faut savoir que ce type de message sert à (re)mettre en avant une publication.) Bref, groupe et concept sympa avec un règlement qui précise qu’il n’y a pas (trop). Cool Raoul! Tu peux tranquillement aller vider ton enfant ou ton ménage là-bas, c’est cool.

Célibataires de [ici ou là-bas]

Je dois avouer que je ne savais pas que ce genre de groupe existait avant mes recherches. Eh bien, comment dire… lorsqu’on va sur des sites de rencontres, par exemple comme ceux-ci , on utilise un pseudonyme sauf erreur. Ici, on en fait fi ! Bas les masques! On affiche au grand jour qu’on est «grave en chien». (Je me pose la question si j’ai trop d’amour propre ou que mon sens de l’honneur est trop prononcé car je trouve cette pratique assez… humiliante en fait.) Il suffit avec ces questionnements existentiels, on passe. Donc, groupe pour les célibataires qui veulent faire de belles rencontres, ok ça marche.

Ouch! Concernant la région je remarque que sur deux groupes ou pages similaires il y a entre 25 et 50 membres. Ça limite les rencontres en tout cas ainsi que les dérives de commentaires. Et puis c’est un peu mort en fait. J’ai sous les yeux la dernière (et unique) publication qui date du 2 janvier 2013. Il doit y avoir de sacrés toiles d’araignée sur paupaul…

Pour le règlement, et bien, il n’y a en a pas si ce n’est, par exemple, «mais tous dois rester dans le respect de chacun est la bonne humeur et pour des soirée» (sic). En résumé, si tu assumes pleinement ton statut de célibataire, tu peux te rendre sur ces pages, personne ne viendra te dire comment écrire, quoi répondre ou supprimer ton commentaire sauf s’il n’est pas dans le respect de chacun.

[Vous savez très bien de quel groupe je veux parler]

D’ailleurs, il est probable que tu n’aies pas jeté un œil aux chapitres précédents. Dans ce cas, tu serais un petit vilain, voilà.

A la base pensé pour rassembler les habitants d’un même «quartier», celui-ci s’appellerait Moutier, pour partager, se remémorer et lister ce qui fait de nous des «Moutons» (oui, car selon les mots d’une petite-fille d’un ancien conseiller fédéral suisse-alémanique, les gens de Moutier s’appellent des Moutons). Trêve de moqueries, c’est l’heure de la tonte!

Donc, ce groupe voulait lister d’une manière un peu drôle les références, les attaches, les souvenirs, les points communs qui font de nous des Prévôtois ou non. Personne ne pourra dire le contraire. «T’es de Moutier si… tu as passé par-dessus les grillages de la piscine pour ne pas payer l’entrée». Qui peut répondre par l’affirmative? Très bien, vous êtes Prévôtois. Les autres, donc ceux qui ont payé, vous ne l’êtes pas, point. Vois-tu la limite de ce concept si on s’attarde trop au sens premier de cette phrase? Trop sérieux et trop chi***.

Mais, hélas! Cela fait bien longtemps que l’idée première, le sens premier, le moteur originel de ce groupe a disparu. A tel point que l’on pourrait renommer le groupe «T’es [insérer nom de famille] si» tu publies des photos qui rendrait jaloux le Roi du Zoom (ou pas). Dans un autre registre, une certaine dame qui nous pose des questions existentielles: A-t-on le droit de couper le gazon entre midi et une heure? Est-ce qu’on peut mettre le vieux papier dans les sacs en papier acheté dans les grandes surfaces ? Ou alors, ces dernières semaines, voire mois, le fil d’actualité était occupé par des annonces plus ou moins publicitaires. La suite… du texte vous en dira peut-être un peu plus. Ces annonces ont d’ailleurs déclenché de vives polémiques qui en ont déclenchées d’autres suite à la gestion pour le moins discutable des premières (tu me suis?).

Côté règlement, rien, néant! C’est-à-dire libre place à toutes les expressions? C’est magnifique ça! Attendez… Apparemment, il est en court de rédaction pour éviter les futurs quiproquos.

Un règlement pour éviter les abus autoritaires

Effectivement, vu les tensions palpables entre les différents commentaires, il faut une règle du jeu. Car pour l’instant, les «admins», qui au fond ont plus un rôle de modérateur, utilisaient des pratiques discutables. Par exemple le «Vas-y supprime moi ce commentaire!» visant une opinion trop dérangeante ou qui se permettait de critiquer la gestion des débats. Cela n’a pas manqué, des voies se sont élevées contre cet acte de censure arbitraire. Et puis, nous avons eu droit à des «pleurnicheries» du type: «ce n’est pas facile! On fait du mieux qu’on peut! Faites mieux si vous en croyez capable». Ah… Ils viennent de gouter à l’amertume, à la solitude du «chef» comme on dit. Seul face aux décisions prises avec le devoir d’en assumer les conséquences (et les critiques!). Ce n’est pas donné à tout le monde.

Faire preuve d’impartialité aussi, est une qualité demandée pour modérer, administrer ou gérer une page ou un groupe facebook. Or, lorsqu’on propose un sondage d’opinion où l’on ne tiendra compte que des «oui» et en censurant toutes critiques, ce n’est pas faire preuve d’impartialité mais de manipulation d’opinion. Je sais que la plupart ont compris mais je vais faire un petit exemple pour que cela soit bien clair.

1000 personnes ont accès à ce sondage, 150 d’entre eux peuvent répondre car ils correspondent aux critères de prise de parole, 450 s’en battent les steaks et 400 sont en désaccord mais ne peuvent pas prendre la parole et même s’ils la prenaient, ils seraient censurés. Donc en quoi les 150 personnes qui répondent «oui» sont-ils représentatif d’une idée majoritaire ou non sans pouvoir faire de comparaison? C’est une mauvaise manière de faire, c’est soviétique, c’est faux dans la recherche d’opinion générale!

J’attends à présent volontiers de voir le règlement qui devrait établir la bonne conduite sur ce groupe.

Quelques conseils aux admins de toutes sortes

Je ne vais pas m’acharner plus longtemps. La place d’administrateur n’est pas simple, celle de président d’association non plus ou d’une quelconque place où il faut exercer un tant soit peu de leadership dans le fond. C’est pour ceci que je vous conseille deux petits ouvrages (comme livre de chevet ou non) pour éviter les dérives de censure (je hais la censure) digne d’un monarque français du XVIIIe, ou encore les soubresauts d’émotions dans la gestion de «conflit».

«J’ai eu de la chance: mes conseils pour réussir dans la vie et dans l’exercice du leadership» de COLIN POWELL

Ou un autre

«SUN TZU: de l’art de la guerre à l’art de diriger» de DOMITILLE GERMAIN

Je terminerai en citant trois des treize règles de Colin Powell qui l’ont guidé son exercice de leadership:
N°3: Ne liez pas votre égo à la position que vous défendez, ou vous risquez de sombrer avec elle.
N°5: Prenez garde à vos choix: vous risquez d’avoir à les assumer.
N°7: Vous ne pouvez pas décider pour les autres; ne laissez pas les autres décider pour vous.

 

PS : J’ai omis de parler plus amplement de la Suite mais à juste titre… Lorsqu’on se permet de laver son linge sale aux yeux de tous en publiant des actes de poursuites ou autres, on mérite simplement d’être le prochain sujet du Dr. Guillotin avec une sentence irrévocable. (♫ He yeya heye ya...)


Cet article a été vu 197 fois.
Cédric Z dit :

Peut-on avoir un sondage si l’article nous a plu ?

je mets un « OUI »

Raph Buck dit :

Très bon voir même excellent article.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :