42

Black Sabbath + Curtis Mayfield = ...
The Budos Band – Burnt Offering

Ceci est un communiqué de la plus haute importance. Nos explorateurs du Ptit Ju ont tout récemment découvert une tribu encore inconnue à ce jour. Enfin, presque inconnue. Située dans le nord-est des Etats-Unis, elle a la particularité d’être une petite délégation de neuf aborigènes qui se nomme The Budos Band et qui ont stoppé toute évolution et développement et cela, depuis la fin des années 1960. Cette surprenante volonté de ne pas vivre son temps se remarque indéniablement dans les rituels endiablés de musique qu’ils pratiquent sans arrêt. Ces rituels ne sont cependant pas sans effet sur un public non-averti. Effectivement, lorsque les notes jouées par ces sorciers des ténèbres atteignent vos oreilles, elles prennent instantanément possession de votre corps pour l’articuler selon leurs désirs. Cela ne va pas s’en vous laisser de nombreuses séquelles tels qu’une forte dépendance et le besoin impulsif de s’en envoyer une bonne dose. Vous êtes dorénavant tous prévenus!

Par MWR, le - Ed. 31

Réalisé: 21 octobre 2014
Durée: 41:53
Label: Daptone Records
Produit par: Thomas Brenneck
Site:  http://thebudos.com/

Plus sérieusement

Vous l’aurez compris, The Budos Band est un groupe, mais pas totalement comme les autres. C’est avant tout une formation exclusivement instrumentale composé de neuf musiciens qui, en plus de la basse-guitare-batterie, excellent dans l’art de jouer du saxophone, de la trompette, de l’orgue et de différentes percussions d’origine sud-américaine. Un mélange de sonorité riche qui leur permet de créer une musique voyageant entre Afro-beat, Funk, Jazz et Soul, ce que prouvent avec brio les trois premiers disques dont ils nous ont fait l’honneur jusqu’ici. On vous rassure tout de suite, le fait de ne pas avoir de chant n’est absolument par dérangeant, c’est au contraire plutôt intéressant. En gage supplémentaire de qualité, ils sont l’un des meilleurs éléments de la prestigieuse famille Daptone Records aux côtés de Sharon Jones & The Dap-Kings ou encore The Como Mamas. 

Et de quatre 

Il aura fallu attendre quatre ans pour recevoir enfin une nouvelle claque de leur part. Avec ce nouvel album Burnt Offering, on vous assure qu’elle est retentissante. Tout en restant fidèle à eux-mêmes, ils ont sensiblement modifié leur son pour arriver à un résultat des plus percutants. De plus, ils apportent une légère touche psychédélique afin de donner encore plus d’ampleur à leur musique. De ce fait, ils sortent des sentiers battus pour se laisser intuitivement guider vers de nouveaux horizons. Pour faire simple, c’est plus sombre, plus sale et plus gras. Un peu comme si à l’époque, Black Sabbath s’était associé à Curtis Mayfield pour sortir un disque. Les cuivres sont un peu moins mis en avant pour laisser d’avantage de place à une guitare à vous rendre fou tellement ça crache et à des lignes de basse qui vous font vibrer l’intérieur. Allier par alchimie ce qui est chimiquement incompatible, voilà ce dont est capable un groupe de taille humaine dont les influences sont si vastes et obscures.

On met tout le monde d’accord

Que l’on soit fan de hip-hop ou un inconditionnel du rock, incollable sur la scène afro des 70’s ou encore que l’on s’identifie à un quelconque genre en particulier, du moment que l’on aime la musique pour ce qu’elle est, on saura apprécier le son de The Budos Band. Un son qui va vous faire bouillir le sang, vous faire péter les tympans et vous obliger à être opéré pour une pose de prothèses de genoux tellement vous aurez dansé.


Cet article a été vu 1669 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :