42

Portrait
Meladanse, fraicheur et féminité

Prenez presqu’une dizaine de nanas trentenaires et actives, pour la plupart mamans, qui ont plein de peps et du rythme à revendre, amatrices de bougeotte et la musique dans la peau. Laissez-les danser, s’agiter, se déhancher et bouger joyeusement. La sauce prendra, c’est certain. Ces dames raviront pupilles et tympans dans une originalité collective d’une fraîcheur éblouissante. Clin d’œil à neuf nénettes qui croquent la vie à pleines dents.

Par Cégé, le - Ed. 12

Prof de gym au départ, Mélanie Capelli-Geiser, autour de qui s’articule Meladanse, est titillée assez tard par la danse. Elle fait partie de diverses troupes, dont celle de Cécile Pauli pendant quatre ans. Elle commence de monter des chorégraphies, dans le cadre familial, local ou amical, d’abord juste pour le plaisir. Prise à son jeu, c’est en 2004 que naît Meladanse, une envie rêvée. Elles sont quatre copines au départ, puis la motivation effrénée aidant, le cercle s’agrandit au fil des années. Différents spectacles sont organisés; le succès est au rendez-vous et les répétitions chez l’une ou l’autre s’avèrent difficiles. Il faut trouver un local. Elles en occupent plusieurs en ville de Moutier, puis se fixent finalement à la Maison prévôtoise et s’y plaisent, même si le plancher n’est pas flottant et les miroirs dans le sac à main.

Energie débordante

La troupe Meladanse est née et marche tellement bien qu’il a faut en faire une association. On ne cherche pas non plus vraiment à l’agrandir ou à recruter. Elle est basée sur l’amitié et formée de filles qui en veulent, pas toutes danseuses confirmées, mais d’autres plus expérimentées. De toutes tailles et gabarits, les miss se partagent qui du charme, qui du chien, qui de la grâce, et dans ce bel éclectisme toutes y trouvent leur compte. Le style est contemporain, mais pas vraiment bien défini, et pas trop classique quand même. Mélanie créée des chorégraphies modernes, avec pas mal d’accessoires, ce qui fait son originalité, sur des styles musicaux et divers: pop, rock, hiphop, électro, classique, etc. et rythmes du monde: africain, irlandais, country, tango, etc. Le spectacle ne suit pas de trame particulière non plus. Cependant, un clin d’œil à Quentin Tarantino, dont Mélanie est fan, inspirera une partie du prochain spectacle.

Une école de danse naît

Deux membres de Meladanse, Mélanie Capelli-Geiser et Juliane Koujoumdjian-Sommer, danseuse à la notoriété reconnue, (elle a fait ses classes chez Joëlle Prince), décident d’ouvrir une école de danse pour enfants, sous l’appellation «La Maison de la Danse». Et ça cartonne! Depuis une année et dans les mêmes locaux que leurs aînées, il a été nécessaire de former six groupes (trois chacune), de gosses dont l’âge varie de quatre à quinze ans. Mais pas question de former des petits rats de l’opéra. Aux plus petits, qui comptent aussi quelques garçons, on apprend l’éveil à la danse et la vie en communauté, pas toujours évidente pour ces loupiots. C’est donc sur des musiques de leur génération, variées et actuelles, genre hiphop, danse aborigène, RNB ou autres styles, et avec des vedettes du hitparade qu’on entend sur les iPhone ou smartphones, que se trémoussent marmousets, pré-ados et ados qui en redemandent. Succès total, et il faut refuser du monde. Les plus doués pourront être dirigés vers des écoles plus pointues.

Cela vaut bien un spectacle

Comment mettre le mieux en valeur cette marmaille impatiente de montrer sa progression? Et bien l’aula de Chantemerle accueillera leur spectacle «Allô le monde» début novembre. Basé sur l’écologie, il traitera de thèmes comme l’eau, le soleil, la forêt, la nature, etc. Les parents seront sollicités pour les costumes et services divers, tandis que Gilles Strambini, du Pantographe, s’occupera des lumières et de la musique. Pour joindre la danse à l’acte citoyen, rendez-vous est pris pour le 6 octobre. Il faut agir et faire passer le message écolo. D’une pierre deux coups, on rend service et on fait sa pub. Avec parents et amis, ils seront une bonne septantaine à nettoyer ville, forêts et environs! Bel exemple d’abnégation et beau geste civique.

Dates à retenir:

Samedi 3 novembre et dimanche 4 novembre: spectacle Allô le monde. Première partie: La Maison de la Danse, 2e partie: Meladanse. Jeudi 8 novembre: Meladanse à Moutier expo. Vendredi 30 novembre et samedi 1er décembre: Meladanse à Sorvilier, dans le cadre de fête de la gym.

Meladanse: Alessia Morganti, Claudia Marti, Géraldine Wiedmer-Voirol, Juliane Kouyoumdjian-Sommer, Laura Vogt, Laurence Nyffeler, Mélanie Capelli-Geiser, Nathalie Bouquet-Bueschlen, Sunila Affolter. Coach, 1ère fan et œil extérieur bienvenu: Catherine Vallat.

Retrouvez photos et vidéo de Meladanse sur Facebook.

www.maisondeladanse.ch


Cet article a été vu 2987 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :