42

La Caricature du mois
Les adeptes du régime piscine

Ça n’aura échappé à personne: on a un printemps pourri! Voilà LE grand sujet de discussion du moment. À la caisse de la Migros, sur Facebook, dans le bus, tout le monde y va de son petit commentaire. Quelle indécence! C’est vrai quoi, on se plaint de la météo mais personne ne pense aux plus grandes victimes de la situation! Ces traumatisés de l’hiver à rallonge. Les martyrs qui vivent un véritable supplice depuis des mois. On parle bien sûr des Adeptes du régime piscine. À savoir, celles et ceux qui ont passé l’hiver à se serrer la ceinture dans l’optique d’afficher une ligne de rêve au printemps. Au P’tit Ju, on a donc décidé de vous rendre attentifs aux conditions de vie, de plus en plus précaires, de ces victimes collatérales du printemps hivernal.

Par LDP, le - Ed. 19

«Comment je vais faire?
Voilà huit mois que je surveille ma ligne!
Huit mois que je me prive, que je vais au fitness et que je me ruine en solarium!
Huit mois que je bouffe du Weight Watchers et que je bois de l’eau!
Tout ça pour être sûre d’entrer dans mon maillot à la saison des beaux jours.
Tout ça pour rien ouais!
Parce que les beaux jours, ils ne viennent pas!
J’ai fière allure avec mon bronzage et ma taille de guêpe sous ma doudoune…
Et dire que la piscine a ouvert ses portes en mai.
Non mais allô quoi! C’est l’mois d’ juin et y a pas d’soleil!
Allô!
J’avais pourtant tout prévu:
Trois fruits, trois légumes, de la Contrex…
Dans mes plans, à l’heure qu’il est, je devrais être admirée, enviée, désirée…
Fallait que la météo vienne tout gâcher!
Ça valait la peine de compter chaque calorie…
Si ça continue je fais quoi moi? Hein?
Et si tout l’été s’avère aussi pourri que ce printemps?
Allez, c’est décidé, l’hiver prochain, je ne me refuse plus rien!
À moi le burgers et les pizzas!
Au pire, je ferai une lipo avant la saison 2014!
C’est bien plus simple…»

«Il faut savoir souffrir…»

Dans la catégorie des phrases connes qui ne veulent rien dire mais qu’on est quand même content de placer dans une discussion, la fameuse «il faut savoir souffrir pour être beau» est un incontournable. Certes, la plupart du temps, nous l’employons à la légère, sans en assumer les conséquences. Pourtant, comme pour n’importe quelle bêtise, on trouve toujours des personnes prêtes à appliquer sa logique – aussi cruelle soit-elle – à la lettre. Parmi elles, les Adeptes du régime piscine font figure d’élèves modèles.

Régime minceur

Pour souffrir, ils souffrent! Vous imaginez? Tout l’hiver, ils se privent et vivent dans l’expectative du retour des beaux jours. Ils boivent du lait «low fat», se limitent aux produits des gammes «minceur», se ruinent dans des abonnements de salles de sport et des programmes diététiques, ne boivent pas d’alcool… Bref, leur vie est un vrai calvaire! La rumeur dit que certains seraient même allés en vacances dans quelques pays exotiques avec comme seul et unique but d’attraper une tourista afin de perdre rapidement les derniers kilos en trop! Quand on vous dit qu’ils ont souffert… Bon, en temps normal, leurs efforts sont récompensés en été, lorsqu’ils peuvent dévêtir leur corps parfait et ainsi nous narguer. Mais maintenant que les spécialistes annoncent l’été le plus froid depuis deux siècles, ils sont pas dans la merde!

Des moines, l’esprit en moins

A priori, les Adeptes du régime piscine pourraient passer pour des ascètes. Manger sainement, éviter les excès… Alors qu’on se goinfre de fondues et de raclettes, leur rigueur forcerait presque le respect. Oui mais voilà, là où le moine tente de dominer ses désirs pour atteindre un état de transcendance spirituelle, l’Adepte du régime piscine ne vise que la beauté extérieure. Loin du Nirvana, son but se résume à pouvoir exhiber ses courbes sous le soleil d’été. Et tant mieux si elles sont plus belles que celles du voisin ou de la voisine! Car oui, l’Adepte du régime piscine aime jouer le jeu de la comparaison. Qui n’a jamais entendu, en début de saison, des commères juger les gens qui défilent sous leur nez à la piscine avec des phrases assassines, dans la veine de: «Celle-ci, elle aurait mieux fait de moins bouffer cet hiver!»

Manger, bouger mais surtout frimer!

Vous avez déjà remarqué? Sur toutes les personnes qui fréquentent les piscines, il y a en toujours une partie qui ne met jamais les pieds dans l’eau. Elles sont là, en maillot, sur leur serviette, font des tours de bassin, traînent à la buvette mais ne vont strictement jamais faire trempette! C’est à se demander ce qu’elles sont venues faire à la piscine! La réponse est pourtant simple, elles viennent frimer. C’est à ce moment précis qu’elles récoltent les fruits de leurs sacrifices hivernaux. Alors qu’elles vous ont supplié tout l’hiver de les accompagner au fitness pour soulever de la fonte comme un décérébré, elles ne penseraient pas à profiter du grand bassin pour faire quelques brasses, faire du vrai sport en somme. C’est qu’il ne faut pas tout mélanger! À la piscine, on est pas là pour se fatiguer, d’autant plus qu’une fois dans l’eau, on ne peut plus être admiré!


Cet article a été vu 1916 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :