42

Edito
Fin du monde, vivre ou survivre

Z’avez pas peur, vous? Moi, j’ai les foies en tout cas pour le 21 décembre prochain. Tous nos chagrins, mais surtout nos plaisirs, nos jouissances, nos bonheurs, finis! On va tous clamser, espérons que ça ne soit pas dans des douleurs épouvantables. Parce que j’ai horreur de la douleur. Juste une petite migraine à cause d’une gueule de bois, passe encore, mais faut pas exagérer. S’il faut périr dans des souffrances atroces et apocalyptiques, avec des brûlures, des plaies et des bosses, autant mourir tout de suite, mais le verre à la main, dans une de ces foirinettes comme on les aime et avec plein d’amour autour de nous comme il n’est pas stipulé dans les Ecritures sensées nous réjouir.

Par Cégé, le - Ed. 14

Faut s’y faire, les prédictions pour ce 21 décembre 2012 sont fondées sur plusieurs certitudes annonçant de grands changements ou des événements cataclysmiques. Cette date marque la fin des 5 125 années du calendrier maya qui sera définitive. Cette catastrophe serait due à l’alignement de la terre avec le soleil et le centre de la voie lactée, ou une collision de la terre avec un trou noir ou un objet géocroiseur, ou à la rencontre improbable de la Grande Ourse et la constellation du Bélier et surtout de la fameuse planète malsaine Nibiru, issue de l’astrologie babylonienne parfois associée au dieu Marduk. Toutes ces probabilités nous font craindre le pire. Les champs magnétiques vont s’affoler, le soleil s’éteindra, les ordis s’arrêteront, les avions s’écraseront, les voitures se télescoperont, les vélos s’envoleront comme ET, les piétons seront piétinés. La terre et ses habitants connaîtront une transformation spirituelle et physique radicale et les astronomes ne considèrent pas ces prédictions comme une pseudo science. Notre terre, qui avait pourtant vécu quatre milliards et demi d’années fera comme il est dit dans les religions: la poussière retournera en poussière. Ce sera la fin du monde ou une catastrophe similaire dont personne ne pourra témoigner. A côté des Mayas, Nostradamus n’était qu’un enfant de cœur.

Et pourtant, il existe des solutions

On nous avait prédit qu’il fallait trouver refuge ailleurs, comme au fameux pic de Bugarach (Aude). Mais pour dans ce bled de 200 habitants, les galeries souterraines sont désormais interdites d’accès. Il y a déjà pléthore de paniqueurs qui ont réservé leur place. Pour nous, pas besoin de se rendre aussi loin, puisque dans la région, la protection civile aidée par des forces occultes s’est mise à l’œuvre depuis des décennies. Le P’tit Ju peut vous communiquer en exclusivité que la plupart des régionaux trouveront de quoi se réfugier dans des galeries énormes situées sous l’Oberdorferberg et sous le Montchébeux. Géré par des êtres venus d’ailleurs, bien plus loin que la planète Nibiru avec qui ils sont en conflit depuis des millions d’années, chacun trouvera en ces lieux le plaisir de survivre comme il n’en a jamais supposé l’existence. Pas d’impôts, pas de boulot, pas de maladies, pas de police ni de justice, pas de migraines post gueule de bois. Que du plaisir. Des espaces agréables à température idéale, une qualité de vie idyllique, à manger et à boire sans crainte de ressembler au maire de Lausanne, et pour les plus gentils, la promesse d’une vie amoureuse éternelle avec changement de partenaire chaque semaine pour ne pas émousser le désir.

Tant pis pour les autres

Pour les autres, les incrédules, il faudra bien qu’ils plaident coupable et qu’ils reconnaissent qu’ils vont vivre leur apocalypse et leur déclin inéluctable. Il n’y aura pas de jours d’après. La température baissera, des tonnes de produits toxiques seront évaporés, la flore, la faune disparaitront, même les cramias, et pour les zones épargnées par les chocs cataclysmiques, ce sera le retour à l’âge de pierre. Cependant, je vous conseille de préparer un kit de survie: quelques litres d’eau irradiée s’il vous reste un fond de Ricard, des allumettes étanches à -25m, un parapluie imperméable aux radiations radioactives, un tube de cénovis pour combattre les brûlures d’estomac dus à l’absorption du Ricard, un lance pierre pour niquer les rats immortels, un préservatif (usagé) pour donner du goût au bout de salami qui pourrissait dans le frigo, du piment d’Espelette pour agrémenter votre purée de cafards, (immortels aussi), deux litres de gentiane pour frictionner les varices qui apparaîtront irrémédiablement après deux jours de jeûne, une plaque de chocolat noir pour guérir vos angoisses, un pot de chambre avec l’anse à l’intérieur (pour les corridors étroits), une couverture en peau de putois pour couvrir l’odeur du salami. Bon, vous n’aurez pas le nirvana des galeries de l’Oberdorferberg et du Montchaibeux, mais vous pourrez voir venir.

Autre chose aussi. Contactez la rédaction du P’tit Ju qui vous donnera le numéro de mon compte bancaire, précisez Cégé, auteur de ces lignes, pour vous libérer de vos économies qui ne vous serviront à plus rien après cette date fatidique. Merci, j’en ferai bon usage et penserai bien à vous si ces prédictions s’avéraient inexactes.


Cet article a été vu 1646 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :