42

Noce
Les scouts Perceval fêtent leur centenaire

Voilà déjà cent ans que le groupe scout Perceval de Moutier a vu le jour et que ses membres se préoccupent d’offrir à une jeunesse prévôtoise une certaine éducation et le sourire en prime. Aujourd’hui, rares sont les personnes qui ne sauraient les reconnaitre, vêtus de leur tenue traditionnelle, munis d’une poêle comme à l’occasion de la Braderie, mais toutes aussi rares sont celles qui savent véritablement qui ils sont et ce qu’ils font. En hommage à leur longévité, le P’tit Ju a décidé d’arborer son plus beau foulard et de prendre la température de ces festivités. Et non, les scouts ne font pas que des crêpes!!!

Par RrrA, le - Ed. 20

A peine quelques années après la création du scoutisme par le militaire britannique Robert Baden-Powell et la diffusion du livre fondateur de ce mouvement Scouting for Boys, la Section des Eclaireurs de Moutier voit le jour et emboite le pas. Les premières pierres de ce qui sera rebaptisé plus tard Groupe scout Perceval Moutier sont posées. C’est le début d’une aventure qui connaitra des hauts et des bas mais qui saura perdurer, forgeant ainsi une solide tradition qui se transmet perpétuellement aux nouvelles générations.

Le secret de cette longévité? Mirko Dell’Anna, responsable du groupe et mieux connu dans le milieu sous le nom de «Fouine» (son totem), nous explique que c’est un peu un tout: «Les parents ont confiance dans les chefs. Ces derniers ne font pas d’activités irresponsables. Et les gosses s’éclatent ici. Ils ont du plaisir à venir. Ils s’épanouissent. Ils apprennent sans le savoir». Le principe «d’apprendre en jouant» nous confie-t-il. «Tu peux apprendre à faire des nœuds comme tu peux apprendre des valeurs humaines en faisant un jeu». Pour info, le groupe compte actuellement plus de soixante membres dont la moitié font partie de la Meute (les 8-12 ans).

Pour marquer le coup à l’occasion du Centenaire, une série d’événements publics ainsi que des activités réservées aux membres ont été mis à l’agenda de cette année 2013. Plus que jamais, un moyen de raviver la flamme scoute et de la partager avec la communauté. Petit tour d’horizon.

L’agenda du Centenaire

Durant cette année, il a été donné au public d’aller à la rencontre de ces Mac Gyver en herbe. Tout d’abord, le 23 mars, au moment de leurs portes-ouvertes, puis, plus récemment, au cours de la Braderie prévôtoise. D’ailleurs, leurs habituelles crêpes ont su, une fois de plus, redonner des forces aux fêtards que nous sommes. Et ce, 24h/24h! Ne serait-ce que pour ça, MERCI! Les malheureux qui auraient manqué la crêpe spéciale centenaire, la «Seculum», pourront se consoler avec ce qui reste à venir. Deux dates sont encore à noter. Le 26 et le 27 octobre, à l’Aula de Chantemerle, se tiendra une pièce de théâtre maison intitulée La Lanterne de St-Germain. Œuvre inédite, coécrite par Fernand Salzmann, dit «Couguar», et sa douce moitié. De l’humour scout tout public à ne pas manquer!

Côté activités pour les membres, le succès de la course aux kilomètres du 27 avril ainsi que la Braderie ont su apporter les deniers nécessaires pour réaliser les événements prévus pour cette année de Centenaire. Les traditionnels week-end de Pentecôte et camp d’été ont été d’une cuvée particulièrement réussie. D’ailleurs, ce dernier, qui s’est déroulé sur deux semaines à Torny-le-Grand (FR), a été pensé différemment des années précédentes. Une fois n’est pas coutume, les plus petits comme les ados ont été réunis par leurs chefs. Le but était de revivre un camp comme il y a cent ans! Les activités devant replonger ces jeunes de tout âge aux sources du scoutisme ont été pensées selon un thème: la légende arthurienne. Veillée du feu de camp, jeu grandeur nature avec déguisements, joutes, marche de 8 km, préparation de la potion de Merlin, recherche du Saint Graal, chasse au dragon… Normal si on est un pur scout Perceval, non? Pour Baden-Powell, «BP» (prononcé «Bipi») pour les initiés, le chef scout est le descendant des chevaliers et partage leurs valeurs. Avec ces deux semaines-ci, tous ces scouts sont alors plus que jamais passés à pratique! Pour finir, le 14 septembre, à leur chalet cette fois, se tiendra la Fête du Centenaire. L’occasion pour que se mêlent différentes générations de scouts autour notamment de photos et de films retraçant leur histoire.

En outre, la création d’un «PH», paraboloïde hyperbolique, grande construction typiquement scoute servant notamment de lieu de rassemblement, ainsi qu’une fresque murale dans le quartier de Chantemerle doivent encore venir décorer Moutier dans ces prochains mois.

Des objectifs pour l’avenir des Perceval?

A cette demande, le chef du groupe répond que de manière générale le niveau technique et la qualité scoute actuels doivent être préservés à tout prix. Pour les Perceval, contrairement à beaucoup d’autres groupes, les traditions scoutes sont un héritage de leurs prédécesseurs. Les chefs se considèrent alors honorés de porter haut le flambeau pour finalement le transmettre intacte à leurs successeurs. Une tradition laissant une bonne place à la rigueur et à la discipline et qui n’est d’ailleurs pas pour déplaire aux plus jeunes m’explique-t-il. «Etonnement, les jeunes ont besoin de ça. Ils le demandent. Ils le comprennent et il n’y a pas de problème.»

Par ailleurs, le renouvellement des chefs, postes à grandes responsabilités et prenant du temps, semble être une préoccupation à l’horizon 2015. Tout comme la séparation entre garçons et filles qui, loin d’être discriminante, chercherait à personnaliser les activités par sexe ce qui serait bénéfique pour tout le monde aux yeux de chef «Fouine». Ce dernier souligne que «les besoins d’un homme en devenir et d’une femme en devenir sont totalement autres». Faut-il encore trouver une cheffe qui serait prête à y consacrer quelques années de sa vie. Finalement, un dernier objectif serait d’essayer de s’investir de plus en plus dans la communauté de Moutier. «Le but est d’essayer de trouver des éléments où l’on peut se rendre utile pour la communauté prévôtoise, au-delà du fait qu’on est présent 24h/24h à Braderie pour des crêpes. De montrer qu’on est là et que les scouts ce n’est pas ringard!»

Le scoutisme, une école de vie qui n’est pas à l’abri des préjugés

On entend souvent des préjugés vis-à-vis des scouts. L’amalgame est souvent trop vite fait avec l’armée, les chrétiens ou encore des moutons. «A la fin de ma carrière militaire, dit Baden-Powell, je me mis à l’œuvre pour transformer ce qui était un art d’apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d’apprendre aux jeunes à faire la paix; le scoutisme n’a rien de commun avec les principes militaires». Ce dernier aurait pourtant pu être général durant la 1ère Guerre mondiale ce qu’il a refusé. Les scouts, les militaires et les chrétiens semblent partager certaines valeurs essentielles. Cependant, les principes et les buts sont tout autres. Le groupe scout Perceval par exemple est laïc. Qu’importe ta confession, tu y es le bienvenu.

Le but général des scouts est le développement global de la personne (physique, social, personnel, spirituel) et sa relation à son environnement autant au niveau matériel qu’au niveau action. Mirko Dell’Anna pointe alors sur ce qui est le plus important pour son groupe: «Nous, ce qu’on essaye de faire à Perceval, c’est de cultiver le goût de l’effort, de montrer que les choses qui sont faciles à faire ne t’apportent pas grand-chose, de montrer qu’il faut mettre la main à la pâte même si c’est difficile parfois, de montrer qu’on ne réussit pas toujours mais que ce n’est pas pour autant qu’il faut abandonner, de se dépasser continuellement, d’assumer des responsabilités, de servir le groupe et d’honorer les chefs précédents en perpétuant les valeurs des scouts Perceval. Et ceci dans le respect d’autrui». Et ben, ils m’ont presque autant convaincu que leurs crêpes. A se demander quand même si le choix de ces fines galettes n’est pas tout simplement un hommage à Baden-Poêle. Mystère…


Cet article a été vu 1936 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :