42

Chronique
Flirter avec les nuages

Icare avait fabriqué des ailes semblables à celles des oiseaux, avec des plumes et de la cire. Voulant fuir la Crête, il n’écouta pas son père, Dédale, et grisé par le vol, se rétama dans la mer qui porte aujourd’hui son nom (mer Icarienne). Mais son rêve est désormais devenu réalité, et même enseigné dans nos contrées. Ses adeptes ne sont ni des casse-cous ni des inconscients. Ils tutoient les courants d’air, se jouent de l’apesanteur et nous regardent de haut. Le parapente, a maintenant son école à Moutier.

Par cégé, le - Ed. 7

Ah! S’envoyer en l’air, qui n’en a pas rêvé? Il suffit de lever la tête par soir de beau temps pour voir cette nuée de drôles d’oiseaux, accrochés sous une aile, qui virevoltent dans l’azur. C’est que notre région convient à merveille à ce genre de sport que pratiquent de nombreux pilotes dont plusieurs sont devenus de véritables cracks.

L’école de parapente PILOT

A la suite d’une démonstration de parapente lors des 60 ans de la piscine et de l’engouement qu’elle avait suscité, l’idée est venue à Toni Schneeberger d’ouvrir l’école de vol libre PILOT. Ne vole pas qui veut et n’importe comment, les règles sont strictes et chacun a intérêt à bien les maîtriser, le plancher des vaches pouvant se trouver à quelques dizaines ou centaines de mètres en dessous. Ce maçon de 35 ans, qui rénove actuellement une maison à Perrefitte, époux de Laeticia, père de Raoul, 3 ans et Emric, 4 mois, devint instructeur reconnu par l’OFAC (office de l’aviation civile). Il vole depuis 1996 et a passé son brevet biplace en 2000. Il jouit donc d’une solide expérience et forme actuellement 11 élèves qui préparent leur brevet solo délivré par la FSVL (fédération suisse de vol libre), sur des bases théoriques et pratiques. Bien entendu, on peut toujours s’inscrire via le site Internet (www.pilot-para.ch) ou se rendre les jours de beau temps vers 17 h à la roulotte située près de la halle polysport, où tous les renseignements seront donnés. Des journées d’initiation sont également organisées, avec des vols en biplace.

La formation

Aucun entraînement particulier n’est néscaissaire, il faut simplement avoir un bon sens de la coordination et d’être âgé d’au moins 15 ans. La sensation de vertige n’est pas un frein à la pratique de ce sport car elle disparaît complètement une fois dans les airs. On apprend tout d’abord à maîtriser parfaitement sa voile au sol, puis suivront plusieurs séances de pente école (petits vols près du sol). Une fois ces bases maîtrisées, les grands vols pourront alors débuter avec l’encadrement personnel adéquat, guidage radio et préparation à l’examen pour l’obtention du brevet. Le tout étant basé sur la sécurité et la progression. La formation se déroule sur un an et demi au maximum et nécessite au moins 50 grands vols. La région est vraiment idéale pour des décollages au Graitery, une des meilleures aires d’envol, et atterrissages en toute sécurité sur une grande place à Sur-Chaux. On compte une bonne vingtaine de sites de départs dans la région jurassienne. Toni Schneeberger est épaulé par un autre moniteur, Léo Boegli, chez lequel on peut se procurer ou commander tout le matériel nécessaire à ces merveilleuses aventures (079 824 51 72).

Sites idyllique

L’école de parapente organise aussi des sorties et des voyages avec des vols fabuleux, par exemple dans la région d’Arcachon, à la Dune du Pyla, (à l’Ascension), en Autriche, à Gerlitzen (en été) et en Turquie, à Öludeniz (en automne), où l’on peut décoller à 2’400 mètres et atterrir sur la plage, un de sites qui est vraiment la mec du parapente.

A tire d’ailes

Notre région peut s’enorgueillir d’avoir des passionnés d’un excellent niveau, du pilote plaisir au pilote compétition. Il n’est pas rare en effet de voir des parapentistes décoller de Graitery et voler plus 100 kilomètres. Levez les yeux de temps à autres et admirez aussi ces flingués qui font des figures acrobatiques à couper le souffle. Deux de ces jeunes ont pour nom Morane Montavon et Christophe Guillet. Eux aussi pourront donner des conseils aux intéressés. Mais bien entendu, on ne pratique pas le parapente acrobatique avec la même aile que le vol de distance. On distingue quatre sortes d’ailes: débutant, performante, compétition et acrobatie. Envie d’aventure? N’hésiter plus, lancez-vous! L’école de parapente PILOT vous propose une formation complète et sécurisée.

Renseignements:

PILOTPILOT école de parapente
Toni Schneeberger
Instructeur OFAC
079 472 28 54
[email protected]
www.pilot-para.ch

Quelques liens:

Facebook
www.volibrejura.ch
www.shv-fsvl.ch

 

Cet article a été vu 783 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :