42

Portrait
L’expédition de l’Eschlon

C’est à l’âge de la raison que «l’Eschlon» réalise une sacrée expédition.

Par Honey, le - Ed. 1

Au détour d’un début de soirée annonçant le weekend, j’ai fait une rencontre peu ordinaire d’un prévôtois extraordinaire; Patrick Aeschlimann, amicalement surnommé Eschlon, qui a réalisé une expédition peu commune… faire Moutier-Istanbul, en vélo! Le Petit Jurassien ne pouvait que partager avec vous son incroyable histoire qu’il a généreusement accepté de nous conter…

Depuis plusieurs années, lui et un ami de longue date, tous deux passionnés de vélo, avaient un rêve en tête; un subtil mélange d’idées au goût d’aventures. C’est au courant de l’été 2010 que le projet se dessina. À l’aide d’informations et de témoignages venant de blogs, ils choisirent la destination, les démarches sont lancées!

Ils n’ont pas subi de préparation particulière, mais un bon entraînement et quelques conseils diététiques. Ils ne leur restent plus qu’à partir, et c’est finalement le 19 mai 2011 que les deux amis prirent la route accompagnés d’un GPS respectif, d’environ 25 kilogrammes de bagages, d’un vélo spécial pour l’envergure de l’excursion, et tout le matériel usuel.

Notre intérêt s’est plus particulièrement focalisé sur les anecdotes vécues, résumées en plusieurs moments exceptionnels.

La plus drôle et farfelue, s’est déroulée sur les routes du Monténégro, nos deux helvètes ont osés dépasser un vieillard sur un vélo dans le même état que lui. Le bonhomme, aux mœurs peu communes, n’a apparemment pas réellement apprécié l’initiative, manifestant son mécontentement en imitant plusieurs cris d’animaux suspects et en les dépassant à son tour, avec une certaine rage encore bien présentes malgré le poids de ses années. Rebelote, nos suisses en tête! Le vieillard ne voulant absolument pas leur laisser le dernier mot, ou plutôt la première place, usa de toutes les forces qui lui restaient pour réussir à reprendre la tête de la course improvisée. Il finira par disparaître, en bifurquant de la route empruntée.

Ensuite vient l’histoire d’une rencontre qui a bouleversé leur voyage au détour d’une route, sur la côte Grecque. Un allemand au trajet quasiment similaire au leur, mais en sens inverse, leurs raconta qu’à la suite d’un terrible accident d’auto, il a perdu l’usage de ses jambes. C’est donc avec un vélo spécial, pourvu d’un pédaleur pour les mains, qu’il exécute cet incroyable challenge! Une rencontre qui fait réfléchir sur le courage et la force de combattre la fatalité.

«Bienvenu en enfer» pourrait être le titre de ce troisième épisode racontant le déroulement de ce jour noir sur les terres croates… Un vent d’une violence terrifiante leur a donné plus que du fil à retordre, lors d’un passage dans les montagnes. Une épreuve angoissante, un souvenir encore bien présent.

Petit bilan à la sauce du P’tit Ju

Malgré les premiers kilomètres plutôt dissuasifs, ils ont atteint leur but. Après une durée de trois mois et un total de 4’500 kilomètres parcourus, Mr Eschlon is back! Accueilli comme il se doit par ses proches et de quoi fêter ça, il revient chargé de souvenirs inoubliables et accompagné d’une certaine fierté face à l’exploit qu’il a accompli. Un certain plaisir également de faire taire tous ceux qui ne le pensaient pas capable d’aller au bout de l’aventure.

Je finirai sur cette petite note d’humour: «Ahh, je vais enfin pouvoir dormir dans mon lit, depuis le temps que j’en rêve… Mais… Bordel! Elles sont où mes clés?»


Cet article a été vu 2250 fois.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


AccueilLa rédactionLe T-Shirt insoliteVotre pub ici?S’abonner gratuitementDevenir Membre-SoutienContactArchives
© Tous les contenus de ce site appartiennent au Petit Jurassien | Réalisation Pomzed Design
Ils sont protégés et sont interdits à la copie et/ou à la reproduction | Conditions générales

%d blogueurs aiment cette page :